Les cours du cuivre et du fer s'envolent

Cuivre raffiné à la mine de cuivre et d'uranium Olympic Dam de BHP Billiton en Australie.
Cuivre raffiné à la mine de cuivre et d'uranium Olympic Dam de BHP Billiton en Australie. REUTERS - Sonali Paul

Les cours du cuivre et de minerai de fer flambent sur les marchés. Ils n'ont jamais été aussi chers. Qu’est-ce qui explique cette hausse des prix ?

Publicité

Le cours du cuivre a dépassé ce vendredi 7 mai les 10 300 dollars la tonne en bourse sur le London Métal Exchange. Il a donc battu son précédent record qui remonte à février 2011. Cette flambée s’explique par une forte demande chinoise pour le métal rouge. 

La Chine a renoué avec la croissance économique depuis mi-2020 malgré la crise sanitaire. Or, elle absorbe la moitié de la production mondiale. 

Quant au minerai de fer, son cours avoisine les 202 dollars la tonne, une première depuis 2008. Ce métal profite également de la forte demande chinoise en acier, dont il est le composant principal. 

L'importance de la baisse du cours de dollar

Ce n'est pas complètement un hasard si ces records sont battus maintenant. Selon les analystes, le mois de mai est considéré comme la haute saison de la construction en Chine, un secteur qui consomme beaucoup d’acier.  

Le fer et le cuivre profitent aussi de la baisse du cours de dollar américain par rapport à d’autres devises. Ces métaux sont échangés en billets verts sur les marchés. Cela les rend mécaniquement moins chers pour les détenteurs d’autres monnaies.

► À lire aussi : Les fortes tensions sur le marché du cuivre tirent les prix vers le haut

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail