Inquiétudes autour des projets de construction de centrales au charbon en Asie

Une mine de charbon dans le désert du Gobi, au sud de la Mongolie (image d'illustration).
Une mine de charbon dans le désert du Gobi, au sud de la Mongolie (image d'illustration). ©AFP

Certains pays d’Asie prévoient de construire plusieurs centaines de centrales au charbon, alerte un rapport publié par Carbon Tracker. Le centre de réflexion sur le climat basé à Londres estime que ces centrales menacent sérieusement les objectifs de limitation du réchauffement climatique.

Publicité

Cinq pays asiatiques concentrent 80% des nouvelles centrales au charbon prévues dans le monde. La Chine, l'Inde, l'Indonésie, le Japon et le Vietnam envisagent la construction de plus de 600 nouvelles centrales d’une puissance de 300 gigawatts. C’est l'équivalent de la capacité de production d'électricité du Japon.

L’empire du milieu est en tête du peloton avec 368 centrales en cours de construction, des aménagements pourtant en contradiction avec la promesse du président chinois Xi Jinping d'atteindre la neutralité carbone en Chine en 2060.

► À lire aussi : Environnement: l'humanité ne pourra pas se remettre du dérèglement climatique selon le Giec

Plus largement, tous ces projets menacent l'objectif de limiter le réchauffement des températures dans le monde à 1,5 degré par rapport aux niveaux préindustriels, alerte Carbon Tracker. Selon le centre de réflexion, les gouvernements de ces pays sont souvent réticents à changer de source d'énergie, car ils s'inquiètent pour leur sécurité énergétique, souhaitent soutenir leur industrie et aussi à cause du lobbying.

Pourtant, les énergies renouvelables comme le solaire ou l'éolien sont devenues moins chères que le charbon dans la plupart des régions du monde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail