Washington demande à l'UE «des mesures budgétaires supplémentaires» pour sortir de la crise

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen.
La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen. REUTERS - EVELYN HOCKSTEIN

Invitée à Bruxelles par l’Eurogroupe pour discuter de l’orientation de ses politiques économiques, la secrétaire américaine au Trésor a exhorté les ministres des Finances des 27 à revoir leur politique budgétaire pour de sortir de la crise.

Publicité

Janet Yellen n’a pas été avare de conseils : « Il est important que les États membres envisagent sérieusement des mesures budgétaires supplémentaires », a-t-elle déclaré.

Pour la secrétaire américaine au Trésor, cela passe par un assouplissement des règles de déficit public qui permet plus d'investissements pour consolider la reprise économique mondiale après la pandémie.

« L'incertitude reste élevée »

Autrement dit, il faudrait, selon Janet Yellen, que les pays membres abandonnent leur politique d’austérité qui limite leur déficit budgétaire à 3% du produit intérieur brut et leur endettement à 60% du PIB. Un conseil qui met de l’eau au moulin de certains pays européens qui jugent ces règles budgétaires obsolètes et néfastes pour l’économie, et qui pèsera peut-être lors de la réforme du pacte de stabilité prévu cet automne.

► À lire aussi :  L'Union européenne gèle le projet de taxe numérique, sous pression des États-Unis

Pour les négociations avec les pays de l'OCDE soient facilités , elle aimerait que les choses soient claires...

Sylvie Matelly, économiste et directrice adjointe de l’IRIS, l'Institut de relations internationales et stratégiques, analyse l'impôt mondial fixé pour le moment à 15%

Après avoir salué une réponse budgétaire décisive et sans précédent des États membres face à la crise sanitaire, l’ancienne présidente de la FED suggère aussi « la création d'un cadre budgétaire européen afin de pouvoir réagir avec force aux crises et investir dans des infrastructures durables, dans la recherche, le développement et la technologie ». « Il est important que l’orientation budgétaire reste favorable jusqu’en 2022 » car « l'incertitude reste élevée », a conclu Janet Yellen.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail