La banque en ligne Revolut poursuit son ascension vers les sommets de la City

La banque en ligne britannique Revolut est désormais valorisée 33 milliards de dollars, soit au niveau de certaines banques historiques de la City.
La banque en ligne britannique Revolut est désormais valorisée 33 milliards de dollars, soit au niveau de certaines banques historiques de la City. REUTERS - Dado Ruvic

Revolut, une banque en ligne britannique, monte en puissance et vaudra bientôt 33 milliards de dollars après une nouvelle levée de fonds. Avec seulement six ans d'existence, elle veut devenir la première banque dans le monde sur internet et rejoindre les établissements financiers historiques de la City. 

Publicité

L'an dernier, elle valait « seulement » 5,5 milliards de dollars. Revolut en vaut aujourd'hui six fois plus. Le nouveau géant de la fintech vient en effet de lever 800 millions de dollars auprès du géant japonais Softbank et du fonds d’investissement américain Tiger. 

Avec cet argent, la néobanque et ses 2 000 salariés comptent se développer dans les secteurs du transfert d’argent, de l’épargne, de l'assurance et de la gestion de fortune. Elle compte aussi s'imposer à l’international. Aux États-Unis et en Inde, entre autres.

Un facteur d'attractivité pour Londres

Cette valorisation record de 33 milliards de dollars est « une grande nouvelle » qui va créer « plus d'emplois au Royaume-Uni » s’est réjoui le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak, soucieux d'attirer de nouvelles entreprises sur la place financière londonienne, en quête d'attractivité après le Brexit. 

Créee en 2015, Revolut est toujours endettée et n'a pas été épargnée par la pandémie. Mais elle a pu s’en sortir grâce à ses services de courtages et de gestion de fortune. Son ascension pourrait toutefois être freinée par sa réputation. L'entreprise est sous le feu des critiques pour sa rudesse envers ses employés. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail