États-Unis: reprise des discussions parlementaires sur les réformes économiques

Les différentes commissions parlementaires ont jusqu'au 15 septembre 2021 pour présenter le contenu précis des réformes économiques de Joe Biden.
Les différentes commissions parlementaires ont jusqu'au 15 septembre 2021 pour présenter le contenu précis des réformes économiques de Joe Biden. © REUTERS - TOM BRENNER

Les discussions reprennent au Congrès américain ce jeudi 9 septembre au sujet des réformes économiques de Joe Biden. Il y a deux plans que le président américain ne cesse de vanter. Celui pour les infrastructures, de 1 200 milliards de dollars et celui pour les dépenses sociales, dit plan de réconciliation, de 3 500 milliards. Deux plans et deux écueils : les divisions entre parlementaires démocrates et le paiement de la facture

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

C’est une lettre de la secrétaire au Trésor Janet Yellen qui donne l’alerte. Au rythme actuel des dépenses, les États-Unis vont atteindre le plafond de la dette au mois d’octobre et auront du mal à honorer leurs engagements. Cela tombe mal au moment où les démocrates cherchent de l’argent pour financer leurs plans.

Quand on ne peut plus emprunter, il reste deux solutions. La première c’est d’augmenter les impôts. Pas question pour Joe Biden, du moins pour les classes moyennes. En revanche, il irait volontiers piocher dans les poches des grandes entreprises et des plus riches qui ne l’entendent pas de cette oreille et actionnent actuellement tous les leviers du lobbying pour l’éviter.

Marquer une pause

La deuxième issue, c’est de limiter les dépenses. C’est l’idée du sénateur démocrate de Virginie occidentale Joe Manchin, dont la voix est vitale pour faire passer ces réformes. Lui veut appuyer sur le bouton pause et limiter le plan social à 1 500 milliards de dollars. Il n’est pas le seul. Les parlementaires démocrates - dits modérés - craignent les conséquences sur la dette et l’inflation.

Mais pour les plus libéraux, les 3 500 milliards de dollars promis par Joe Biden constituent déjà un compromis. L’une des leurs, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi voudrait un accord avant la fin du mois. Les discussions pour y parvenir s’annoncent intéressantes. 

► À lire aussi : États-Unis: le Sénat approuve le vaste plan infrastructures de Joe Biden

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI