France: la région Paca attribue la ligne TER Marseille-Nice à un autre opérateur que la SNCF

Un train TER à la gare Saint-Charles de Marseille en avril 2018.
Un train TER à la gare Saint-Charles de Marseille en avril 2018. AFP - BERTRAND LANGLOIS

C’est une première en France. La SNCF est sur le point de perdre une ligne TER. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur, dirigée par la droite, propose d’écarter l’opérateur historique pour l’exploitation de la ligne régionale Marseille-Nice. Elle a retenu le dossier du groupe Transdev. Le principe est acté, mais ce choix doit encore être validé par les élus régionaux fin octobre.

Publicité

Trois entreprises étaient en concurrence : la SNCF, l'Italien Thello et le groupe de transport Transdev. La région Paca a retenu Transdev, pour exploiter la liaison Marseille-Nice, car il propose de doubler le trafic dès 2025, en passant de sept allers-retours quotidiens à 14 pour un prix équivalent. Le contrat de concession de 10 ans, est estimé à 870 millions d'euros.

Comme lot de consolation, la SNCF va conserver l'exploitation des lignes Azur, vers Grasse, Les Arcs, Vintimille et la vallée de la Roya. Le contrat également de 10 ans, est estimé à 1,5 milliard d'euros. 

Des conséquences pour les cheminots

L’inquiétude est forte du côté des syndicats, qui indiquent que ce choix ne sera pas sans conséquences pour les cheminots. Cela va entraîner le transfert de 166 agents de la SNCF vers Transdev qui n'auront des garanties sur le maintien de leur statut que pendant 15 mois.

Ce n’est que le début. La SNCF pourrait perdre d’autres lignes. Quatre régions : le Grand-Est, les Hauts-de-France, les Pays-de-la-Loire et l'Ile-de-France viennent d’annoncer l'ouverture à la concurrence de leur TER.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI