Le géant du fret maritime CMA CGM gèle ses tarifs face à l'explosion du prix des conteneurs

Le port du Havre et ses conteneurs à perte de vue (image d'illustration).
Le port du Havre et ses conteneurs à perte de vue (image d'illustration). AFP - ROBERT FRANCOIS

Le fret maritime, un secteur désorganisé par la crise du Covid-19, est désormais en pleine reprise. Conséquence : les prix explosent. Face à cette situation compliquée, selon Le Monde, le Français CMA CGM, troisième armateur mondial de porte-conteneurs, a décidé de geler, jusqu’au 1er février 2022, les tarifs négociés avec ses clients pour transporter leurs produits par voie maritime.

Publicité

Le gel des tarifs concerne les contrats à court terme portant sur des taux négociés pour moins de 30 jours. Les contrats de long terme, qui couvrent près de 80 % de l'activité du groupe, ne sont pas concernés.

La mesure est inédite et remue le monde du fret. L’Allemand Hapag-Lloyd, numéro cinq mondial, assure qu'il va aussi mettre en place un plafonnement.

Il faut dire que les tarifs se sont envolés. Selon CMA CGM, un conteneur entre Shanghai et Le Havre qui coûtait 1 000 dollars avant la pandémie, est actuellement à 7 500 dollars. Et pour cause, la demande de services de transport connaît un très fort rebond en raison du report de la consommation des ménages, notamment dans les pays occidentaux. S'ajoute à cela la nécessité pour les entreprises de reconstituer leurs stocks, en grande partie épuisés l'an dernier.

► À lire aussi : Fret maritime : les conteneurs s'arrachent à prix d'or

L'armateur français a profité de cette croissance. Son bénéfice net a été multiplié par 25 et s'est envolé à presque 3,5 milliards de dollars au deuxième trimestre 2021.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail