Accéder au contenu principal
FOOTBALL/COUPE DU MONDE

Samuel Eto’o : « On a perdu notre joker »

Face au Japon, Samuel Eto'o et le Cameroun se sont montrés impuissants.
Face au Japon, Samuel Eto'o et le Cameroun se sont montrés impuissants. Reuters
5 mn

La défaite du Cameroun pour son entrée en lice face au Japon (0-1), hier à Bloemfontein, n’était sans doute pas prévue dans le tableau de marche des Lions indomptables. Les hommes du sélectionneur Paul Le Guen n’ont plus droit à l’erreur et joueront leur avenir en Coupe du monde samedi, à Pretoria, face au Danemark. Réactions…

Publicité

Samuel Eto’o :
« On a vu une bonne équipe du Cameroun. On a pris un but qu’on pouvait éviter, mais ça arrive, même si le Japon s’est procuré une seule occasion. En deuxième mi-temps, on a beaucoup poussé. Il faut qu’on reste sur la ligne de cette deuxième période. On a perdu notre joker. Maintenant on a deux match. Le 19 juin, il faut qu’on aille chercher une victoire qui remettra tout en place. Il faut revoir ce qui n’a pas marché. Par contre, je suis satisfait car il y a eu beaucoup de bonnes choses. Mais on n’est jamais heureux quand le résultat est négatif. »

Tous les articles

Paul Le Guen :
« On pensait qu’on allait pouvoir inquiéter le Japon, mais on n’a pas été bons en première mi-temps, on a été très fébriles. Après, on a été mieux mais c’était toujours un petit peu à l’énergie. On restait sur une CAN mitigée et je savais qu’il fallait renouveler les choses. Je ne regrette pas du tout mes choix mais certains joueurs sont fébriles, manquent d’assurance à ce niveau. Maintenant, il faut aller très vite, trouver l’amalgame. Il y avait de bonnes choses durant les séances d’entraînement et les matchs amicaux. J’avais beaucoup d’espoir et c’est vrai que ce soir, c’est une déception.
« Le match de ce soir est serré car on n’est pas dominé outrageusement. C’est même un match qui aurait pu basculer en notre faveur. On a quelques situations intéressantes, mais on n’a pas su se libérer en première mi-temps et ça nous a coûté très cher. Il faut qu’on se libère très vite, il y a urgence. Il y a de quoi bien faire même si certains joueurs n’ont pas été à leur niveau ce soir. »

Sébastien Bassong :
« Ça fait mal parce qu’on venait avec de grandes ambitions et on voulait la victoire aujourd’hui. Je pense qu’on avait les moyens mais on a mal négocié certaines phases, on a perdu beaucoup de ballons dans l’entrejeu et on n’a pas su concrétiser toutes les occasions qu’on s’est créées. Ce qui ressort à la fin est un sentiment de frustration. Pourtant on a bien travaillé et on était prêt, les automatismes on les a, mais la vérité du football est assez compliquée. Souvent, on se crée beaucoup d’occasions, on pousse, on pousse, mais on ne marque pas. Ça a été le cas aujourd’hui. Les Japonais ne sont pas beaucoup entrés dans notre surface, une ou deux fois seulement, et ils ont réussi à marquer. Félicitations au Japon. »

A l'image de Samuel Eto'o et Achille Webo, le Cameroun n'a pas été à la fête contre le Japon.
A l'image de Samuel Eto'o et Achille Webo, le Cameroun n'a pas été à la fête contre le Japon. Reuters

Jean II Makoun :
« On entre mal dans la compétition, c’est une évidence. On avait une bonne équipe en face de nous. On a joué notre jeu mais les Japonais ont concrétisé leur seule occasion. On a poussé, on a essayé de marquer, on n’a pas pu, voilà ! A la fin quand on poussait, on a balancé pour mettre la pression, mais on a aussi montré de bonnes choses ce soir. On est déçu mais il ne faut pas être abattu, il faut être fort car il y a encore des points à prendre. Il reste deux matchs, on va jouer contre une équipe [le Danemark, ndlr] qui a aussi perdu. Il faut oublier ce match et penser au prochain. On sait qu’on a grillé notre joker, il faut aller prendre les trois points. On a encore quelques cartes entre nos mains. »

Stéphane M’Bia :
« Ça fait très mal face à une équipe japonaise qui était en dessous de notre potentiel. On n’a pas eu la chance de tuer le match quand on en a eu l’occasion. Mais il ne faut pas baisser les bras, on est des compétiteurs. On va essayer de gagner le prochain match ce qui ne sera pas facile. Il faut savoir que l’équipe du Cameroun, quand elle est dos au mur, fait très mal. On va essayer de bien se préparer pour aborder ce match du 19 juin qui est très important. Ce soir, on a tout simplement pas eu de chance. Sur une erreur tactique, on prend un but. Il ne faut pas se prendre la tête. Il faut relever la tête et essayer de gagner le prochain match. »
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.