Accéder au contenu principal
FOOTBALL/COUPE DU MONDE

Le Cameroun, défait par le Danemark, premier éliminé du Mondial

Le Cameroun abattu après sa défaite face au Danemark.
Le Cameroun abattu après sa défaite face au Danemark. Reuters
6 mn

Dans un match très spectaculaire qu’il a pris par le bon bout, le Cameroun s’est laissé surprendre par une équipe du Danemark opportuniste (1-2), au stade Loftus-Versfeld de Pretoria. Cette deuxième défaite en deux rencontres équivaut à une élimination pour les Lions. Le Danemark disputera la qualification au Japon, mardi prochain.

Publicité

Tout avait pourtant si bien commencé pour le Cameroun, lors de son deuxième match du Mondial, face au Danemark, au stade Loftus-Versfeld de Pretoria. Le onze de départ de Paul Le Guen enregistrait plusieurs rentrées espérées, dont celle d’Alexandre Song au milieu, et un replacement, celui de Samuel Eto’o dans l’axe de l'attaque. Il n’en fallait pas plus pour que les Lions, redevenus indomptables le temps d’une entame de match endiablée, fassent renaître l’espoir chez leur supporters douchés par la défaite inaugurale contre le Japon.

Tous les articles

Dès les premières minutes de la partie, les Camerounais font le siège du but adverse et tirent leurs premières cartouches par Assou-Ekotto (1ère) et Eto’o (3e). Puis c’est au tour du Danemark de se montrer dangereux par Rommedahl, parti dans le dos de la défense, une séquence qui se répétera trop souvent pour ne pas faire finalement chuter le Cameroun. Dans un début de match débridé, Eto’o profite d’une mésentente de la défense danoise pour se présenter seul devant Sorensen : 1-0 pour les Lions et joie immense de leur capitaine dont la frustration accumulée contre le Japon semble sortir comme une tornade.

Durant un premier quart d’heure de feu, les hommes de Le Guen étouffent leurs adversaires. Mais les flottements défensifs des Lions vont faire craquer le vernis petit à petit. Gronkjaer (16e) puis Tomasson (20e) manquant le coche devant des interventions déterminantes de Nkoulou et Souleymanou.

Samuel Eto'o ouvre le score pour le Cameroun face au Danemark.
Samuel Eto'o ouvre le score pour le Cameroun face au Danemark. Reuters

Concentré de folie

Malgré une débauche d’énergie phénoménale, les Camerounais vont céder une première fois à la 33e minute. C’est encore Assou-Ekotto qui est dépassé par Rommedahl, lequel centre pour Bendtner qui tacle le ballon dans le but (1-1). La fin de la première mi-temps est un nouveau concentré de folie : Eto’o est trop court sur une remise instantanée de Geremi (40e) ; Rommedahl échoue in extremis alors qu’il se trouvait une nouvelle fois seul face au but de Souleymanou (41e) ; sur le contre, Eto’o trouve le poteau ; enfin, Emana, bien placé dans la surface, pique mal son ballon que Sorensen capte sans problème.

La seconde mi-temps part sur des bases tout aussi élevées, avec toujours les Camerounais aux commandes. Mbia tire de la tête et oblige Sorensen à une belle claquette (46e) ; Kjaer, pour le Danemark, place un coup franc au dessus en deux temps (49e). Le rythme retombe légèrement, le temps de louer les changements de Le Guen et l’état d’esprit conquérant des Camerounais, transfigurés par rapport à leur précédente prestation. On se dit tout de même que le prochain chantier du Français pourrait être la défense. Car du côté de l’attaque, tout roule… sauf la finition. Profitant d’un décalage d’Eto’o, Webo tire à côté (58e). Puis c’est au tour du capitaine des Lions d’y aller seul (59e). Mais l'attaquent de l'Inter s’empêtre dans l’arrière-garde danoise bien organisée.

Nicklas Bendtner égalise pour le Danemark.
Nicklas Bendtner égalise pour le Danemark. Reuters

Tournant du match

Le tournant du match a lieu à la 61e minute. Alors que Webo, décidément peu en verve ce soir, vient de vendanger une belle occasion, Rommedahl part en contre, enrhume Makoun, tout juste entré à la place d'Enoh, et enroule un tir du gauche qui trouve le second poteau du but de Souleymanou : 2-1 pour les Dynamites.

Dès lors, le Cameroun va jouer le tout pour le tout sans trouver l’ouverture. Comme un symbole, Eto’o tombe à terre sur un contre alors qu’il n’est pas attaqué. Face à lui et ses partenaires, la défense du Danemark ne commet aucune faute. Son gardien Sorensen rassurant ses défenseurs par ses sorties aériennes et ses prises de balle sûres. L’entrée d’Aboubakar à la 78e minute va bien redonner de l’allant à l’attaque camerounaise, mais rien n’y fera.

Le Cameroun, qui a bien réagi après une triste défaite face au Japon, n’a pas grand-chose à se reprocher dans l’envie et l’animation offensive. Il est tombé sur onze Danois défendant bien et exploitant les carences défensives des Lions. Pour ces derniers, cette deuxième défaite est synonyme de fin de parcours en Coupe du monde. Le Danemark jouera sa qualification contre le Japon, mardi prochain à Rustenburg.

 

Jean Damien Lesay, envoyé spécial à Pretoria

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.