Football/CAN 2012

CAN 2012 (réactions): Samuel Eto’o frustré mais bon perdant

Samuel Eto'o n'avait encore jamais perdu contre le Sénégal.
Samuel Eto'o n'avait encore jamais perdu contre le Sénégal. Reuters

Très déçu après la défaite sur le fil du Cameroun face au Sénégal 1-0 samedi 26 mars à Dakar, Samuel Eto’o n’a pas caché sa frustration mais a rendu hommage aux Sénégalais. De leur côté, les Lions de la Teranga sont conscients d’avoir pris une option mais veulent garder la tête froide, à l’image du Lyonnais Pape Diakhaté.

Publicité

propos recueillis à Dakar par Philippe Zickgraf et Pape Touré

Samuel Eto’o (capitaine du Cameroun):
« On part avec beaucoup de frustration ce soir. On espérait repartir avec au moins 1 point. Le Sénégal a gagné ce soir et on sait qu’on n’a plus droit à un faux pas. On a 9 points à marquer et ensuite il faut espérer... parce que cela ne dépend plus de nous. Le match a été très difficile pour les deux équipes. On a eu deux occasions mais sans les erreurs des arbitres, le match aurait pu basculer, peut-être, en faveur de l’équipe du Cameroun. Mais il faut féliciter l’équipe du Sénégal qui a très bien joué. Elle a gagné et il n’y a rien à dire ».

Pape Diakhaté (défenseur du Sénégal):
« La rentrée d’Issiar (Dia) a été décisive mais d’autres joueurs ont bien aidé aussi. Dans notre groupe, le plus important c’est que tout le monde veut apporter quelque chose. Depuis le début des qualifications, on est interchangeables et c’est ce qui fait notre force. On savait que ce match allait être très difficile. Cela a été un combat physique en première mi-temps. En deuxième mi-temps, on a joué davantage, on a plus posé notre jeu et ça a payé. Je pense qu’’on a pris une option pour la qualification. Maintenant il faut garder la tête froide, comme on a su le faire. Et rester professionnels jusqu’au bout parce qu’il y a encore un long chemin à parcourir. C’était le troisième match du groupe. Les gens ne s’en rendent pas compte mais il y a d’autres matchs qui vont arriver et on ne va pas tous les gagner par 5-0 ou 3-0 comme le voudrait le public ».

Omar Daf (défenseur du Sénégal):
« Ils ont posé le ballon, ils nous ont mis en difficulté en première mi-temps. Nous, on s’est précipité et il y a eu pas mal de déchet. A la pause, on s’est parlé et on a recadré les choses. Et en prenant davantage nos responsabilités, on a montré notre vrai visage. C’est une victoire qui n’était pas facile mais le plus important c’était de prendre les trois points. C’est l’esprit d’un groupe: quand on est en difficulté, on arrive à être solide. En deuxième mi-temps, on a bien réagi et je pense que c’est notre solidité qui nous a permis de gagner ».

Jacques Songo’o (entraîneur des gardiens du Cameroun):
« C’est difficile, hein ? Mais c’est comme un championnat. On fait un très grand match, on a eu des occasions. Côté positif, il faut retenir l’engagement qu’a montré l’équipe camerounaise aujourd’hui, surtout en première mi-temps. C’est un championnat: on a certes 5 pts de retard mais si on gagne le 4 juin, on va revenir à 2 pts. Tout est encore possible. On n’a pas eu la chance avec nous ce soir, on méritait au minimum 1 pt. C’est dommage d’avoir raté les occasions et qu’il y ait eu ce pénalty non sifflé. Mais c’est le football...».
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail