Accéder au contenu principal
Football / CAN 2012

CAN 2012 : la Zambie devra patienter

Le Zambien Emmanuel Mayuka a été l'auteur d'un des deux buts des Chipolopolo, le 25 janvier 2011.
Le Zambien Emmanuel Mayuka a été l'auteur d'un des deux buts des Chipolopolo, le 25 janvier 2011. AFP PHOTO / ABDELHAK SENNA

Dans un match retardé de plus d'une heure suite à des intempéries ayant laissé la pelouse dans un piètre état, la Zambie a éprouvé beaucoup de difficultés contre la Libye, qui l'a tenue en échec (2-2), ce mercredi 25 janvier 2012. Les Chipolopolo devront donc patienter jusqu'à leur dernière rencontre de poule face à la Guinée équatoriale pour décrocher un éventuel ticket pour le tour suivant, alors que la Libye conserve un mince espoir de qualification.

Publicité

De notre envoyé spécial à Bata

C’est avec plus d’une heure de retard que la rencontre entre la Libye et la Zambie a débuté. Un déluge, qui a débuté 15 minutes avant le coup d’envoi, a obligé l’organisation à sortir les grands moyens pour tenter de faire disparaître les flaques d’eau qui recouvraient le terrain du stade de Bata. On a alors assisté à une scène coquasse : des balayeurs tentant de pousser les flaques en dehors de la zone de jeu.

Tout sur la Coupe d'Afrique des Nations

La rencontre débute finalement avec 1h15 de retard sur une pelouse à la limite du praticable. La Zambie tente immédiatement de prendre le jeu à son compte en allant se positionner très haut, avec neuf joueurs dans la moitié de terrain libyen. Les Zambiens sont les premiers à frapper, cinq minutes après le début de la rencontre, mais la balle passe à côté de la cage gardée par Samir Abod. Sur l’action suivante, les Libyens tentent un débordement sur l’aile gauche. Ahmes Osman déborde son vis-à-vis en entrant dans la surface et place une frappe croisée qui se loge dans le petit filet du but zambien (5e). A la surprise générale, la Libye prend l’avantage.

Parité à la pause

Un avantage que les joueurs de Marcos Castro Dias vont tenter de conserver en montant à leur tour occuper la moitié de terrain adverse. Les Zambiens, surpris par cette entame de match, reprennent peu à peu leurs esprits mais la Libye continue de semer la zizanie dans la défense des Chipolopolo. Les hommes d’Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie, musclent alors un peu plus leur jeu. A la 15e minute, Christopher Katongo, placé dans l’axe du but libyen, tente une frappe. Mais Samir Abod, le gardien libyen, était parfaitement positionné et bloque la balle des deux mains.

A la 20e minute, la Libye procède à son premier changement. Walid Elkhatroushi blessé, laisse sa place Ihab Albusaifi. A la 22e minute, un nouveau joueur libyen (Al Moghrabi) est blessé à l’arcade sourcilière. Le staff médical libyen doit intervenir. A la reprise, Katongo, encore lui, place une très bonne frappe plein axe qui oblige le gardien de la Libye à réaliser une parade compliquée à cause de la pelouse détrempée. A la 29e minute, Emmanuel Mayuka, sur son aile droite, place une frappe croisée qui bat le gardien libyen. La Zambie revient au score (1-1).

La pelouse se détériore de minute en minute, handicapant d'autant les joueurs techniques et poussant les organisateurs à s'employer à nouveau durant la pause pour dégorger la pelouse. Après quelques minutes de jeu en seconde période, les Libyens tentent une incursion dans la surface zambienne que les défenseurs des Chipolopolo n’arrivent pas à repousser. Ahmed Osman en profite pour chiper la balle au niveau du point de pénalty. Sa frappe va se loger sur la gauche de Kennedy Mweene après avoir tapé le poteau (2-1, 47e).

Les Chipolopolo courent après le score

La Zambie joue alors tambour-battant pour revenir. Cinq minutes après le deuxième but libyen, Katongo, encore lui, mène un raid solitaire dans la surface adverse mais Samir Abod anticipe et dégage la balle d'un superbe tacle glissé. Sur l’action suivante, Christopher Katongo reprend d'une tête piquée un centre acrobatique de Kalaba et remet les deux équipes à égalité (2-2, 54e). Les débats s'équilibrent alors que le jeu est de plus en plus compliqué à développer sur une pelouse qui génère une quantité impressionnante de déchets techniques. Les fautes se multiplient obligeant l’arbitre à intervenir trop souvent.

La Libye, toujours par le biais du double buteur Ahmed Osman parfaitement placé, se crée une très bonne occasion à la 69e minute, mais l’attaquant manque sa frappe. Les deux équipes passent d’un camp à l’autre, sautant les milieux de terrain. Sept minutes plus, Felix Katongo, à peine entré en jeu, rate le troisième but suite à une passe devant le but de Chansa. Alors que Marcos Castro Dias, le sélectionneur libyen, tente le tout pour le tout en faisant entrer un attaquant à la place d'un défenseur, Emmanuel Mayuka tente de partir seul en contre, suite à une très bonne passe en profondeur, mais l’arbitre le signale en position de hors-jeu.

Dans une fin de match plutôt calme, la dernière occasion franche intervient à la 91e minute, lorsque Zuway, sur l’aile gauche, tente une frappe croisée qui oblige Kennedy Mweene à réaliser une parade compliquée. Durant le temps additionnel, la Zambie réclame un pénalty pour un tirage de maillot, mais l’arbitre ne montre pas le point de penalty et en profite pour siffler la fin de la rencontre. La Zambie, qui avait la possibilité d’obtenir son ticket pour les quarts de finale, devra patienter jusqu'à son dernier match de poule contre la Guinée équatoriale. Pour la Libye, rien n’est fait. Avec un seul point, elle peut toujours rêver à un quart de finale. Mais il faudra pour cela battre le Sénégal.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.