Accéder au contenu principal
Football

Le football russe à nouveau entaché par un geste raciste

Christopher Samba à la lutte avec Denis Glushakov lors du match Lokomotiv Moscou - Anzhi Makhachkala, dimanche 18 mars 2012, au Stade Lokomotiv à Moscou
Christopher Samba à la lutte avec Denis Glushakov lors du match Lokomotiv Moscou - Anzhi Makhachkala, dimanche 18 mars 2012, au Stade Lokomotiv à Moscou Getty Images/Dmitry Korotayev
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le défenseur central du club russe de l’Anzhi Makhachkala, l’international congolais Christopher Samba, a été victime d’un jet de banane, dimanche 18 mars 2012, lors du déplacement de son équipe sur la pelouse du Locomotiv Moscou. La Ligue professionnelle russe a décidé de lancer une enquête afin de retrouver le responsable. Un acte qui avait déjà entaché le football russe à deux reprises l’année dernière.

Publicité

L’histoire n’en restera pas là. C’est en tout cas la volonté des instances dirigeantes du  football professionnel russe. Dimanche dernier, alors que le match entre le Locomotiv Moscou et l’Anzhi Makhachkala vient de se terminer (1-0 en faveur des Moscovites) et que les joueurs se dirigent vers les vestiaires, Christopher Samba, international congolais, voit atterrir à ses pieds une banane, un geste à connotation raciste.

Samba découvre les particularités du football russe

Le défenseur, qui est encore en phase de découverte de son nouveau club et du championnat russe, puisqu’il a été transféré en février dernier en provenance des Blackburn Rovers (Angleterre), a, semble-t-il, ramassé le fruit pour le renvoyer en direction des tribunes, mais pas n’importe laquelle, puisque selon divers articles de la presse locale, la banane avait été jetée depuis la tribune VIP du club moscovite.

« J’espère que cet incident servira d’exemple de mauvais comportement pour les enfants qui y ont assisté dans les tribunes » a déclaré le joueur dans la presse.

Une affaire prise au sérieux par les instances

Un incident que réfute la présidente du Locomotiv, Olga Smorodskaya, qui a dans un premier temps rejetté toute accusation de racisme, mais qui a tout même concédé que ce geste pouvait être un acte de provocation pour nuire à son équipe.

Reste que l’affaire a pris de l’ampleur depuis le mardi 20 mars. La Ligue professionnelle russe a ouvert une enquête afin de retrouver le lanceur. «  Le conseil d’administration de la Ligue en charge de la première division a donné l’ordre d’enquêter sur la cas du jet de banane visant Samba » a déclaré Alexander Meitin, responsable de la sécurité de la Ligue, avant d’ajouter : « nous avons besoin de rassembler tous les documents et les preuves vidéos pour commencer l’enquête. Nous avons la volonté de boucler l’enquête dès que possible ».

Pas une première pour l'Anzhi

Du côté de l’Anzhi, cet incident n’est pas une première. L’année dernière, l’ancien défenseur international brésilien, Roberto Carlos (qui vient de mettre un terme à sa carrière) avait déjà été visé à deux reprises par des jets de bananes. Un incident qui s’était conclu à l’amiable avec le coupable, puisque Roberto Carlos l'avait tout simplement pardonné. Le vice-président du club German Chistyakov ne veut d’ailleurs pas mettre en cause le club adverse, bien au contraire. : « Tout s’était très bien passé jusqu’à la fin quand l’incident s’est produit. Nous n’avons jamais demandé que le Locomotiv soit puni pour l’incident. Nous voulons juste que l’auteur soit trouvé et condamné ».

Une affaire qui reste donc à suivre. Mais une affaire qui entache un peu plus le football russe, un championnat qui cherche pourtant à attirer de plus en plus de stars, en s’appuyant sur une manne financière sur laquelle seuls les pays du Golfe peuvent rivaliser. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.