Football / CAN 2013 / Burkina Faso

CAN 2013 : le Burkina Faso a une promesse à tenir

Le Burkinabè Moumouni Dagano.
Le Burkinabè Moumouni Dagano. AFP PHOTO / ABDELHAK SENNA

L’équipe du Burkina Faso doit battre celle de la Centrafrique pour se qualifier en phase finale de la CAN 2013. Les Burkinabè accueillent les Centrafricains ce 14 octobre 2012 à Ouagadougou, en dernier tour retour des éliminatoires. Après avoir perdu 1-0 à l’aller, les Etalons veulent réagir et confirmer enfin leur potentiel en Coupe d’Afrique des nations.

Publicité

Jamais deux sans trois, dit-on. Les Burkinabè espèrent que la maxime va se vérifier, ce 14 octobre 2012 à Ouagadougou, en dernier tour retour des éliminatoires pour la CAN 2013. Après avoir participé à la CAN 2010 et à la CAN 2012, les Etalons ne veulent surtout pas manquer leur troisième CAN  de suite et subir ainsi un coup d’arrêt face à l’équipe de la République centrafricaine. Les Burkinabè doivent donc battre les Centrafricains pour se qualifier pour la Coupe d’Afrique des nations 2013 (19 janvier-10 février en Afrique du Sud).

Le dossier de RFI

Vaincu 1-0 à Bangui, l’attaquant Jonathan Pitroipa conserve un souvenir mitigé du match aller. « On ne connaissait pas bien cette équipe centrafricaine, avoue-t-il. On a perdu là-bas mais on a vu comment il jouait. […] Tout le groupe est conscient de l’importance de cette rencontre. Avec le soutien de notre public, je pense qu’on va se qualifier pour la CAN 2013. Je n’en doute pas parce qu’on a un bon groupe. Si on est tous concentrés, on est capable de battre cette équipe de Centrafrique 2 à 0 ».

Jonathan Pitroipa : « On doit confirmer en équipe nationale »

CAN 2013: calendrier et résultats des éliminatoires

Pour cette ultime rencontre des éliminatoires, le sélectionneur Paul Put a appelé les attaquants Moumouni Dagano et Aristide Bancé. Ils forment un groupe de joueurs expérimentés avec le défenseur Bakary Koné, le milieu de terrain défensif Charles Kaboré, le milieu de terrain offensif Alain Traoré et Jonathan Pitroipa. Reste à cette génération à confirmer son potentiel sur le terrain : « Il faut battre la Centrafrique puis  répondre aux attentes des supporters, résume Pitroipa. Ils sont déçus par nos résultats parce qu’on n’a pas réussi à franchir la phase de poules (en 2010 et 2012). Notre objectif, c’est donc de franchir les poules. Si on y arrive, on peut aller loin lors de cette CAN 2013. C’est possible parce qu’il y a une continuité dans le groupe. On joue avec la même équipe depuis trois ou quatre ans. Tout le monde progresse dans son club ». Le quatuor Koné-Kaboré-Traoré-Pitroipa crève en effet l’écran dans le championnat de France.

Puis Pitroipa conclue : « On doit confirmer en équipe nationale. Ça fera du bien à la sélection. Le Burkina Faso n’a pas encore réussi de gros coup. Vu le groupe qu’on a, on peut aller loin. Il ne faudrait pas qu’on gâche cette chance. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail