Football / Ligue des champions CAF

Ligue des champions: Espérance - Mazembe, dernier duel à Tunis

CAF

L’Espérance Tunis et Tout Puissant Mazembe s’affrontent en demi-finale retour de la Ligue des champions CAF, ce samedi 20 octobre 2012 à partir de 18h TU au stade de Radès (0-0 à l’aller à Lubumbashi). L’ambiance sera encore tendue entre les champions d’Afrique et des Congolais dont l’avion est resté bloqué au Tchad avant d’atterrir en Tunisie.

Publicité

L’autre demi-finale retour de cette Ligue des champions CAF 2012 aura lieu ce dimanche 21 octobre à partir de 17h30 TU au Caire, au tout nouveau stade de l’Armée de l’air. A l’aller, les Egyptiens avaient fait match nul 3-3 au Nigeria. Les « Diables rouge » restent l’équipe la plus titrée de la Ligue des champions avec six couronnes. Sunshine Stars disputerait en revanche sa première finale continentale en cas de qualification.

Entre l’Espérance sportive de Tunis et Tout Puissant Mazembe le match commence souvent avant l’heure et en-dehors du terrain. Avant la demi-finale retour de la Ligue des champions CAF 2012, Tunisiens et Congolais ont eu un premier différend sur le choix de l’arbitre : le Sénégalais Badara Diatta a ainsi remplacé le Gambien Gassama Bakari, récusé par les Congolais.

Moïse Katumbi : « A la fin c’est toujours la bagarre »

Le second accrochage a ensuite eu lieu sur le sol tchadien. L’avion du Tout Puissant Mazembe est en effet resté bloqué en transit à N’Djamena en attendant une autorisation d’atterrir à Tunis, pour préparer le match disputé face à l’Espérance le samedi 20 octobre 2012 à partir de 18h TU. La délégation visiteuse a d'ailleurs menacé de se poser à Tripoli, la capitale libyenne.

Les choses sont ensuite rentrées dans l’ordre et les Congolais sont finalement arrivés en Tunisie dans la nuit du 17 au 18 octobre. Mais Moïse Katumbi, le président du Tout Puissant Mazembe, s'est plaint du climat entourant ce match retour. « Si vous regardez les précédents matches de l’Espérance, notamment contre l’Etoile du Sahel, à la fin c’est toujours la bagarre, a-t-il affirmé dans Radio Foot Internationale. Un match de football se gagne sur le terrain. […] J’espère que les Espérantistes ont compris qu’il ne doit pas y avoir de haine dans le football ».

Ce couac illustre une nouvelle fois l’immense rivalité qui est née entre les deux clubs lors de la finale de la Ligue des champions 2010 remportée par le TPM.

Nabil Maaloul : « C’est aux Congolais de nous craindre »

Au match aller, les deux clubs étaient pourtant restés corrects sur le terrain. La rencontre avait débouché sur un 0-0 avec des Tunisois faisant déjouer les Lushois.

Au stade de Radès, Nabil Maaloul, l’entraîneur de l’Espérance, compte bien faire fructifier le résultat ramené du Katanga : « On respecte beaucoup notre adversaire mais c’est aux Congolais de nous craindre. Après tout, nous sommes les champions d’Afrique en titre et nous devons matérialiser notre supériorité sur le terrain. Certes, le résultat de l’aller est quelque peu problématique mais on prendra nos dispositions. Je ne peux pas dévoiler mes cartes mais on essaiera de marquer tout en évitant d’encaisser des buts. »

Les Corbeaux, eux, doivent marquer à Tunis s’ils veulent participer à la finale de la Ligue des champions CAF 2012 dont le match aller aura lieu entre le 2 et le 4 novembre et le match retour entre le 16 et le 18 novembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail