CAN 2013 / TUNISIE

La Tunisie n’est pas sereine

Sami Trabelsi lors de la CAN 2012.
Sami Trabelsi lors de la CAN 2012. AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les choses vont plutôt mal pour l’équipe de Tunisie à la veille de la Coupe d’Afrique des nations 2013. Quatre rencontres amicales soldées par trois matches nuls 1-1 face à l’Irak, l’Ethiopie et le Gabon, ainsi qu’une défaite surprenante contre le Ghana (4-2) après que la Tunisie a mené au score 2-0, ne sont pas très encourageants pour les Aigles de Carthage.

Publicité

Sami Trabelsi, le sélectionneur tunisien, a du souci à se faire, notamment sur le comportement défensif de l’équipe. Car si la sélection tunisienne est parvenue à scorer à chacune de ses sorties, elle n’a jamais réussi à conserver son avance.

Certains diront que l’équipe sort d’une longue période de préparation physique, ce qui est vrai mais ne peut pas expliquer toutes ces contre-performances. Beaucoup plus important que les résultats lors de ces matches amicaux, c’est l’ambiance plutôt tendue qui prévaut au sein du groupe.

Du rififi dans l'équipe médicale

Témoin, la querelle ayant éclaté dans les vestiaires entre le médecin de l’équipe et le premier kinésithérapeute, qui a amené le président de la Fédération tunisienne de football à les exclure du groupe et les remplacer ce mercredi par ceux de l’équipe olympique. C’est dire si plusieurs chantiers doivent être menés avant le départ pour l’Afrique du Sud.

Les Aigles de Carthage ont pour objectif d’aller le plus loin possible dans la compétition. Mais la question qui se pose aujourd’hui est de savoir s’ils ont les moyens d’atteindre leur but dans un groupe considéré comme le plus relevé du premier tour.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail