Accéder au contenu principal
Football / Ligue des champions

Sofiane Feghouli retrouve Paris

L'Algérien Sofiane Feghouli.
L'Algérien Sofiane Feghouli. REUTERS/Heino Kalis
4 mn

Sofiane Feghouli et Valence affrontent ce mercredi 6 mars le Paris Saint-Germain en match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Hier soir, en conférence de presse, le milieu de terrain, qui est né en région parisienne, a répondu sur cette rencontre qui sonne comme un retour aux sources. Un moment un peu particulier pour le Fennec qui a grandi ici.

Publicité

Trois ans après quitté son pays natal, Sofiane Feghouli retrouve la France et Paris. Né dans la région parisienne, le joueur de Valence avait fait ses armes au Red Star et au Paris FC avant de signer à Grenoble. Depuis, le temps s’est emballé pour l'international algérien, qui était parti en Espagne dans l’anonymat, en juin 2010.

« Ce n’est que du bonheur »

« J’ai toujours cru en moi », confie le joueur en conférence de presse avant cette rencontre fatidique contre le Paris Saint-Germain. « Aujourd’hui, j’ai la chance, à 23 ans, de jouer un 8e de finale de Ligue de champions. Ce n’est que du bonheur », ajoute le Fennec qui insiste sur les sacrifices consentis pour arriver à ce niveau.

Mais le joueur de Valence sait que son équipe est au pied du mur. Battu 2 à 1 sur leur propre pelouse, « Los Naranjas » n’ont que très peu de chance de passer ce huitième de finale. « C’est toujours difficile quand tu perds 2-1 à l’aller, mais oui, on y croit, sinon on ne serait pas venu. Si on veut retourner la situation, il va surtout falloir être précis dans la finition parce que des occasions, on va s’en créer. Il faudra être très fort dans la finition », s’exclame Feghouli. Pour se qualifier, les Espagnols devront l'emporter en inscrivant au minimum deux buts au Parc des Princes.

« Paris avait besoin d’un club de cette envergure »

Sofiane Feghouli avec le maillot de la sélection algérienne.
Sofiane Feghouli avec le maillot de la sélection algérienne. REUTERS/Louafi Larbi

Un Parc des Princes qui a désormais changé de visage. Et ce n’est pas pour déplaire à Sofiane Feghouli qui, enfant, était supporter du club de la capitale. « C’est très bien pour la ville, pour les supporters. Comme Madrid, Milan ou Londres, Paris avait besoin d’un club de cette envergure. J’espère qu’ils connaîtront beaucoup de succès. Mais après le match de mercredi », ironise Feghouli.

Il a même commenté l’absence d’Ibrahimovic, sans remettre en cause les capacités du PSG pour cette rencontre. « Demain, il n’y sera pas. Mais il y aura d’autres joueurs avec de bonnes qualités. Il faut respecter les joueurs qu’il y a dans ce groupe, car il y a de la qualité. Peut-être que Paris jouera de façon différente, moins athlétique. Ce sera à nous de nous adapter ».

Est-ce que ce huitième de finale retour à Paris sera le match de sa vie ? « Je ne sais pas, j’ai déjà joué une demi-finale de l’Europa Ligue l’an dernier », dit Feghouli qui a été le seul a marqué pour les Fennecs lors de la dernière CAN en Afrique du Sud, contre la Côte d'Ivoire.

Dans une ambiance bon enfant, face à la presse espagnole venu en nombre, Sofiane Feghouli conclut : « Je suis convaincu qu’on peut faire mal ». Comme quand il était môme sur les terrains de la région parisienne ?

Propos recueillis par Farid Achache au Parc des Princes

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.