Football / Côte d'Ivoire

Salomon Kalou retrouve le sourire

Salomon Kalou de nouveau compétitif avec Lille.
Salomon Kalou de nouveau compétitif avec Lille. AFP PHOTO / DENIS CHARLET

Lille, facile vainqueur de Reims 3 à 0 vendredi 10 mai grâce à un doublé de Salomon Kalou, espère toujours disputer la Ligue Europa la saison prochaine. Et cette remontée au classement, les Dogues la doivent à l’attaquant ivoirien très critiqué en début de saison, mais transformé depuis son retour de la CAN en Afrique du Sud l'hiver dernier.

Publicité

Il n’y a pas si longtemps, Salomon Kalou était un homme indésirable du côté de Lille. Mais depuis quelques mois, l’international ivoirien est redevenu le joueur que les Dogues avaient courtisé et fini par recruter. Auteur de neuf buts lors des huit dernières journées, Salomon Kalou a désormais retrouvé tout son potentiel, loin de son triste début de saison. Après six mois passés au LOSC, le bilan était catastrophique : deux buts en 12 rencontres de Ligue 1.

« Si je venais en France, c’était forcément au LOSC »

En décembre, Lille cherchait à se débarrasser à tout prix du joueur, qui leur coûterait la bagatelle de 200 000 euros mensuel. Mais il faut dire que Salomon Kalou était libre et que le LOSC n'avait pas à payer de transfert lors de son arrivée. Pour Lille, ce transfert d'un joueur vainqueur de la dernière Ligue des Champions avait été un gros coup médiatique, avant de tourner rapidement au fiasco.

« Les deux titres de 2011 témoignent de cette montée en puissance. C’était quelque chose d’important d’intégrer une telle écurie après six saisons passées à Chelsea. Si je venais en France, c’était forcément au LOSC, où l’ensemble du projet est cohérent », avait déclaré Kalou après sa signature. Mais l'homme a vite déchanté.

Alors que Lille espérait le vendre durant l’hiver dernier, c’est du côté de Rustenburg, en Afrique du Sud, que le joueur est parti se ressourcer avec sa sélection nationale. Et il a visiblement repris du poil de la bête lors de cette CAN 2013, malgré un parcours décevant pour les Eléphants (éliminés en quart de finale par le Nigeria 2-1). Il fallait voir le sourire de Salomon Kalou dans son hôtel, sur le terrain ou lors des interviews pour comprendre qu’il avait l’air libéré d’un poids. Sifflé et hué par le public des Dogues après quelques matchs dès son arrivée au club, c’est dans la chaleur sud-africaine qu’il a retrouvé de la sérénité.

« J’ai pu changer d’air »

« Avec le recul, je pense qu’être parti à la CAN m’a fait du bien. J’ai pu changer d’air, côtoyer mes équipiers de sélection et mes amis. Je suis revenu avec plus de peps et une envie encore plus grande de réussir au LOSC. Même quand c’était difficile, j’ai toujours été soutenu, que ce soit par l’encadrement, les gens dans le club ou mes partenaires. Ils m’ont donné l’opportunité de passer un cap. Ensuite, le fait d’être plus responsable et de redoubler d’efforts m’a permis d’atteindre mon meilleur niveau », avait-il déclaré sur le site internet du LOSC.

« Je finis bien la saison et j’ai regretté de ne pas avoir débuté la saison correctement », a récemment concédé Salomon Kalou dont l’équipe est contrainte de courir après les autres. Le joueur, qui a été formé au Feyenoord Rotterdam, avait paraphé l’été dernier un contrat de quatre années. Mais le LOSC, qui vit une situation financière délicate, pourrait tout de même être tenté de vendre son joueur. Et l’ancien ailier de Chelsea serait amené à retraverser la Manche. A moins que Lille, qui s’est replacée dans la course à l'Europe (Ligue Europa), compte encore sur lui. Et c’est le souhait de Salomon Kalou.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail