Côte d’Ivoire / Ligue 1

Lamine Koné: «Lorient me fait confiance»

L'Ivoirien Lamine Koné.
L'Ivoirien Lamine Koné. AFP PHOTO / VALERY HACHE

Lamine Koné a prolongé de trois ans son bail avec le FC Lorient. Le défenseur central de 24 ans espère ainsi continuer sa progression, avant de rejoindre très prochainement un club à l’étranger, plutôt en Angleterre ou en Espagne. Le Franco-Ivoirien ne se fixe aucune limite et n’a pas encore tranché concernant son avenir en équipe de Côte d’Ivoire, un sujet dont il ne souhaite pas parler pour le moment.

Publicité

RFI : Lamine Koné : Pourquoi avez-vous décidé de prolonger de trois années votre contrat à Lorient ?
Lamine Koné : Lorient me fait confiance, avec le coach Christian Gourcuff. J’ai décidé de prolonger sans hésiter. Ça me permet d’avoir trois années supplémentaires pour progresser sous les ordres du coach Gourcuff, pour aller plus haut. Je cherche à aller plus haut pour partir l’année prochaine ou dans deux ans.

Avez-vous envisagé de partir dès cet été ?
Dans mon esprit, il fallait rester à Lorient pour progresser. Mais ce n’était pas exclu que je parte cet été, même s’il n’y a pas encore eu de propositions concrètes. Le mercato n’est pas encore fini. J’ai prolongé trois ans, mais s’il y a une belle offre (pour son départ, Ndlr), Lorient ne dira pas « non ».

A votre âge, beaucoup de joueurs choisissent de partir à l’étranger. Le fait qu’il y ait de plus en plus de grands attaquants en Ligue 1, comme Zlatan Ibrahimovic, Falcao ou Edinson Cavani, ça a joué dans votre envie de rester en France ?
Pas forcément, non. J’ai prolongé au FC Lorient parce que je m’y sens bien, avant tout. Avec les attaquants qui arrivent en Ligue 1 donnent envie de jouer dans le championnat de France. Après, plus tard, j’aimerais bien jouer à l’étranger. Mais pour ça, il faut du travail.

Dans quels domaines devez-vous encore le plus progresser ?
Je dois être davantage concentré. En Ligue 1, ça va vite. Il suffit d’un moment de déconcentration pour que ça fasse mouche. Je dois aussi travailler un peu plus mon placement. Le reste est acquis.

Vous formerez sans doute la paire en défense centrale avec le Gabonais Bruno Ecuele Manga. Avez-vous une complicité particulière avec lui ?
Oui mais je m’adapte à tout le monde. Je m’entends bien avec tout le monde dans le groupe. Pour le moment, c’est parti avec Bruno Ecuele Manga. Ça fait trois ans qu’on se connaît. Je m’entends bien avec lui. Je m’entends bien aussi avec Wesley Lautoa avec qui j’aime jouer. Il y a aussi Grégory Bourillon qui a de l’expérience. Pour moi, ce n’est que du bonus de jouer avec des défenseurs comme eux. J’apprends tous les jours avec eux. Après, c’est le coach qui décidera de qui joue ou pas.

Avez-vous un modèle ?
J’aimais bien William Gallas. J’aimais bien son jeu, sa manière de défendre. Et actuellement, j’aime bien Thiago Silva.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail