Accéder au contenu principal
FOOTBALL

CAN 2015: le Maroc disqualifié, un autre organisateur connu sous peu

L'équipe du Maroc exulte après sa qualification pour la CAN 2012.
L'équipe du Maroc exulte après sa qualification pour la CAN 2012. Reuters
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Réuni ce mardi 11 novembre, le Comité exécutif de la Confédération africaine de football confirme le refus du Maroc d’accueillir la prochaine Coupe d’Afrique des nations 2015 du 17 janvier au 8 février. La CAF annoncera « sous peu » le prochain organisateur de cette compétition qui se déroulera sans le Maroc, disqualifié.

Publicité

Depuis plusieurs semaines, un large flou plane autour de l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Alors que le Maroc, par la voix de son ministre des Sports, avait demandé le report de la compétition début octobre, suite à la propagation du virus Ebola, on attendait une réponse définitive de la part de la Confédération africaine de football (CAF). Mais on devra, encore, patienter.

Le 3 novembre, la CAF avait confirmé sa volonté de maintenir l’épreuve aux dates initiales, du 17 janvier au 8 février, et de repousser, donc, fermement, la demande du pays hôte, tout en laissant « cinq jours » au Maroc pour revoir sa position. Mais à la fin de cet ultimatum, le royaume chérifien n’a pas cédé et a confirmé sa demande, en évoquant, toujours, des raisons de santé publique. La réunion du Comité exécutif de la CAF, prévue ce mardi 11 novembre au Caire, était donc attendue avec impatience. Qu’allait-elle décider ? Quel(s) pays accueillerai(en)t cette prochaine Coupe d’Afrique des nations ?

Finalement, la réponse sera dévoilée « sous peu », comme l’indique un communiqué de presse de la CAF. Cette dernière, qui a décidé de disqualifier le Maroc de la compétition, annonce avoir reçu « quelques candidatures d’associations nationales confirmant leur souhait d’organiser la compétition 2015 aux dates arrêtées. Ces candidatures sont actuellement à l’étude, et le Comité exécutif finalisera la sélection de l’association nationale retenue sous peu, et confirmera le lieu et la date du tirage au sort de la phase finale par la même occasion ».

L’Angola, le Nigeria, le Gabon ou l’Egypte pourraient être en mesure d’organiser cette 30e édition, malgré des délais extrêmement courts. A moins qu’une co-organisation, comme cela avait été le cas notamment en 2012 avec le Gabon et la Guinée équatoriale, ne s’impose aux yeux de la CAF. Selon nos informations, une rencontre entre des membres des gouvernements égyptiens et soudanais aurait déjà eu lieu, suite aux bonnes relations entre les deux pays. Un duo Egypte-Soudan n’est donc pas à exclure.


D'autres sanctions pour le Maroc ?

Disqualifié de cette prochaine Coupe d'Afrique des nations, le Maroc risque gros. Dans son communiqué, la CAF indique qu'elle « appliquera ultérieurement les dispositions réglementaires qui s’imposent, suite au non-respect par la Fédération royale marocaine de football des clauses règlementaires et contractuelles, dont celles stipulées dans l’accord cadre signé entre la CAF et la Fédération royale marocaine de football en avril 2014 ». Une suspension de plusieurs éditions est notamment envisageable.

La CAN ça va passer, la maladie, elle, va rester longtemps. (...) C'est un coup de massue. Ça veut dire que pendant une certaine période, le football marocain va être mis au ban.

L'opinion marocaine partagée

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.