Accéder au contenu principal

Coupe de la Confédération: Séwé pour l’histoire, Al Ahly pour l’honneur

CAF
Texte par : RFI Suivre
2 min

La finale aller de la Coupe de la Confédération va opposer le Séwé au Al Ahly du Caire, ce 29 novembre 2014 à Abidjan. Pour les Egyptiens, il s’agit d’un lot de consolation, alors que leur football va mal. Les Ivoiriens de San Pedro, eux, rêvent de remporter leur première coupe d’Afrique.

Publicité

La finale de la Coupe de la Confédération 2014 ressemble à un match entre deux opposés. D’un côté, on trouve le Sewe Sports de San Pedro : un club ivoirien au palmarès modeste sur la scène africaine (1), mais aux ambitions grandissantes. Et de l’autre, on trouve le club égyptien Al Ahly : un véritable mastodonte du football africain, mais qui fait grise mine.

Pour le « National » du Caire, cette Coupe de la Confédération ressemble à un lot de consolation. Les « Diables rouges » espéraient surtout remporter une neuvième fois la Ligue des champions, la plus prestigieuse compétition de clubs d’Afrique.

De plus, le foot égyptien accumule les échecs depuis quelques mois. La non-qualification de l’équipe nationale pour la CAN 2015 a fait beaucoup de mal au pays des « Pharaons ».

La victoire est donc impérative pour d’Al Ahly. « Nous sommes totalement concentrés sur cette finale, lance l’entraîneur espagnol Juan Carlos Garrido. Pour nous, c’est très important de gagner ce titre. Je veux que les joueurs soient concentrés à 100% ».

Le Séwé vise sa première coupe d’Afrique

Dans le camp « seweke », on rêve de l’exploit, avant le match aller, ce 29 novembre 2014 à Abidjan. La dernière victoire d’un club ivoirien sur la scène continentale remonte à celle de l’Africa Sports lors de l’édition 1999 de la Coupe des vainqueurs de coupe.

Pour la première finale du Séwé, l’entraîneur Rigo Gervais se dit confiant : « On est très déterminés. On peut ajouter ce grand trophée à notre palmarès. Il faudra donc être lucides et rester concentrés. »

Le technicien ivoirien explique au passage la stratégie à adopter face à Al Ahly : « Il faut marquer et ne pas encaisser de but. On va attaquer bien sûr, mais on va tout de même rester prudents en défense. On va essayer d’être patients afin de marquer un ou deux buts sans en encaisser. Ça nous ferait vraiment du bien. »

Les deux équipes se sont affrontées deux fois en phase de groupes, cette année. A l’aller, les Egyptiens avaient tenu en échec les Ivoiriens 1-1 à Abidjan, avant de gagner le deuxième acte 1-0 au Caire. Le troisième est donc prévu ce samedi au Stade Robert Champroux et le quatrième et dernier acte aura lieu le 6 décembre en Egypte.

(1) Trois titres de champion de Côte d’Ivoire, trois Coupes Felix Houphouët-Boigny.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.