Football

Côte d’Ivoire-Algérie : des matches toujours fous à la CAN

Les Ivoiriens fêtent un but face à l'Algérie, lors de la CAN 2013.
Les Ivoiriens fêtent un but face à l'Algérie, lors de la CAN 2013. ALEXANDER JOE / AFP

Les équipes de Côte d’Ivoire et d’Algérie s’affrontent pour la septième fois en phases finales de la Coupe d’Afrique des nations, ce 1er février à Malabo, à l'occasion du quart de finale de la CAN 2015. Les confrontations entre les deux sélections ont toujours été des matches spectaculaires.

Publicité

De notre envoyé spécial à Malabo,

Deux victoires pour la Côte d’Ivoire (3-0 en 1968 et 3-0 en 1992), deux victoires pour l’Algérie (3-0 en 1990 et 3-2 a.p. en 2010), deux matches nuls (1-1 en 1988 et 2-2 en 2013). C’est le bilan des confrontations entre Ivoiriens et Algériens en phases finales de la Coupe d’Afrique des nations, avant leurs retrouvailles en quarts de finale de la CAN 2015, ce 1er février à Malabo.

On s’ennuie rarement lorsqu’Eléphants et Fennecs s’affrontent. En 1990, les Algériens avaient gagné 3-0 avant d’aller au bout du tournoi, à domicile. En 1992, les Ivoiriens avaient rendu la monnaie de leur pièce aux Maghrébins, au Sénégal, avant de décrocher leur premier titre de champion d’Afrique.

Même le moins prolifique des Côte d’Ivoire-Algérie – 1-1 en 1988 – s’est achevé sur une histoire folle. Pour départager les deux sélections, à égalité parfaite à l’issue du premier tour, il a fallu procéder à un tirage au sort. Les Nord-Africains avaient ainsi obtenu leur place en demi-finales.

Lors du dernier match entre les deux équipes, les Ivoiriens étaient déjà qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2013. Mais la rencontre n’en a pas moins débouché sur un nul 2-2 plutôt riche en spectacle, avec le dernier but inscrit par Didier Drogba en Coupe d’Afrique.

CAN 2010, un match de classe mondiale

La rencontre qui a marqué les esprits reste toutefois le quart de finale de Cabinda, en Angola. Une rencontre de niveau mondial qui avait illuminé la Coupe d’Afrique des nations 2010. Ce soir-là, les Fennecs étaient loin d’être favoris. Mais ils avaient bousculé les Eléphants comme jamais. Ces derniers avaient ouvert le score par Salomon Kalou (4e) avant que Karim Matmour n’égalise (39e). Abdulkader Keita pensait ensuite avoir donné la victoire à la Côte d’Ivoire avec une frappe phénoménale (89e). C’était sans compter sur le défenseur Madjid Bougherra qui égalisait dans les arrêts de jeu (90e+2) avec un coup de tête. L’Algérie prenait enfin le meilleur à la 92e minute grâce à un coup de tête d’Hameur Bouazza. Les Ivoiriens égalisaient par Kolo Touré juste avant le coup de sifflet final, mais leur but était invalidé pour un hors-jeu inexistant. Cette élimination avait in fine provoqué le licenciement du sélectionneur Vahid Halilhodzic, futur coach de… l’Algérie.

Foued Kadir, qui a pris part à ce choc, a répondu avec une pointe d’ironie lorsqu’on lui en a reparlé. « J’étais sûr qu’on allait me le ressortir, celui-là. C’est vrai qu’on en garde un bon souvenir, concède l’attaquant algérien. Je ne sais pas si la peur a changé de camp. Mais je sais que les Ivoiriens ont des craintes par rapport à nous, par rapport à ce match de 2010. Ils savent qu’on a une équipe assez joueuse. Mais c’est l’équipe qui en voudra le plus qui l’emportera, je pense. »

Alors, ce Côte d’Ivoire-Algérie sera-t-il à la hauteur des précédentes rencontres ? Hervé Renard, le sélectionneur des Eléphants, a une autre vision : « Je ne suis pas devin, mais je pense que ce match sera à l’image de ce tournoi : très disputé et qu’il se jouera sur des moments clés. Je pense que ce sera très serré. »

Retrouvez le calendrier des matches, tous les joueurs et les villes où ont lieu les rencontres de la CAN 2015 sur afriquefoot.rfi.fr.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail