Accéder au contenu principal
Football / CAN 2017

Nigeria: Stephen Keshi redevient encore sélectionneur

Stephen Keshi, le sélectionneur du Nigeria.
Stephen Keshi, le sélectionneur du Nigeria. REUTERS/Henry Romero
2 mn

Stephen Keshi a signé un contrat de deux ans en tant que sélectionneur de l’équipe du Nigeria. L’entraîneur, champion d’Afrique 2013 avec les Super Eagles, a connu des relations tumultueuses avec la Fédération nigériane depuis presqu’un an.

Publicité

La relation d’amour-haine entre Stephen Keshi et le football nigérian va se poursuivre encore deux ans. L’entraîneur de 53 ans, sacré champion d’Afrique en 2013 avec les Super Eagles, a paraphé un nouveau contrat, ce 21 avril 2015.

Une issue étonnante vu les relations médiocres qu’entretient Stephen Keshi avec la Fédération nigériane (NFF), depuis presqu’un an. Après l’élimination du Nigeria en huitième de finale de la Coupe du monde 2014, l’intéressé avait quitté son poste, poussé vers la sortie.

S’en était suivi un jeu de dupe durant les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2015. Stephen Keshi était régulièrement rappelé au secours pour gérer les matches les uns après les autres. Le tout s’était achevé sur une piteuse non-qualification du Nigeria pour la CAN 2015.

En février 2015, la Fédération nigériane avait pourtant offert un nouveau bail à Stephen Keshi. Un « contrat d’esclave » s'était lamenté l’entraîneur.

Keshi : « Laisser le passé derrière nous »

Après avoir paraphé un contrat plus à son goût, Stephen Keshi a lâché, ce 21 avril : « Je vous prie tous de bien vouloir laisser le passé derrière nous pour qu’on prenne un nouveau départ. » De son côté, Felix Anyansi-Agwu, membre de la NFF, a déclaré : « L’ensemble de la direction a une confiance totale dans la capacité de Stephen Keshi de mener les Super Eagles vers de nouveaux sommets. »

La tâche principale de Stephen Keshi sera de qualifier la sélection nigériane pour la CAN 2017. Les Nigérians figurent dans le groupe G des éliminatoires avec l’Egypte, la Tanzanie et le Tchad.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.