Eliminatoires CAN 2017: la Guinée surprise par le Swaziland

Luis Fernandez, ici à Reims, le 22 janvier 2009.
Luis Fernandez, ici à Reims, le 22 janvier 2009.

La Guinée, quart de finaliste de la CAN 2015, a bien mal commencé sa campagne pour l'édition 2017 en étant dominé par le Swaziland (1-2) lors de la 1e journée des éliminatoires.

Publicité

Les débuts de Luis Fernandez à la tête de la Guinée continuent à être laborieux. Battu par le Tchad (2-1) en amical, le Syli s'est cette fois pris les pieds dans le tapis face au Swaziland (1-2), lors de la 1e journée des éliminatoires de la CAN 2017.

Les choses ont semblé aller un peu mieux pour le technicien français lorsque le tout jeune François Kamano (68e) a égalisé en seconde période d'un joli retourné de près. Il faut dire que les Guinéens, qui jouaient "à domicile" à Casablanca en raison du virus Ebola, ont multiplié les maladresses, à l'image d'un Mohammed Yattara particulier peu en verve. Le jeune attaquant lyonnais a multiplié les ratés, ce qui a profité au Swaziland, pourtant pas bien aidé par une défense brouillonne.

Doublé de Tsabedze

A l'inverse, devant, le "Sihlangu Semnikati" (Le Bouclier du Roi) a su profiter de sa principale occasion pour prendre les devants grâce Tony Tsabedze (12e). Paradoxalement, ce but aussi rapide que surprenant a semblé paralyser les Swazis. Petit à petit, ils ont perdu de leur organisation et de leur efficacité pour laisser les "locaux" prendre le jeu à leur compte.

Mais, dominés, les visiteurs ont puisé dans leurs ressources pour aller chercher une victoire inattendue, grâce à leur capitaine Tsabedze qui s'est fendu d'un doublé en toute fin de match (83e), à la suite d'une nouvelle erreur de la défense guinéenne. Le petit pays d'Afrique australe, enclavé par l'Afrique du Sud et bordé par le Mozambique, peut rêver.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail