Coupe du monde 2018: le Gabon se prend les pieds dans le tapis au Mozambique

Jorge Costa, le sélectionneur du Gabon, le 21 janvier à Bata, lors de la CAN 2015.
Jorge Costa, le sélectionneur du Gabon, le 21 janvier à Bata, lors de la CAN 2015. AFP PHOTO / CARL DE SOUZA

Le Mozambique a triomphé du Gabon (1-0), mecredi à Maputo, lors du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Les Panthères sont en mauvaise posture avant le match retour.

Publicité

Ca commence mal pour le Gabon. Privées de Mario Lemina, en plus de leur capitaine et buteur Pierre-Emerick Aubameyang, les Panthères ont chuté, mercredi au Mozambique (1-0), lors du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Avec des joueurs du calibre de Didier Ndong (Lorient), Malick Evouna (Al Ahly) ou Didier Ovono (KV Ostende) alignés au départ, les hommes de Jorge Costa semblaient plutôt armés pour se défaire de Mambas absents de la Coupe d'Afrique des Nations depuis l'édition 2010 en Angola. Raté. Les Gabonais ont été incapables de faire sauter le verrou mozambicain. C'est même Helder Pelembe (54e) qui a eu le dernier mot.

Sans Aubameyang ni Lemina

Les visiteurs s'étaient peut-être vus trop beaux en laissant le Bordelais André Biyogo-Poko, le Rémois Frédéric Bulot ou le Parisien Lloyd Palun sur le banc en début de rencontre. Le Mozambique de Hélder Muianga, 125e nation mondiale, a crânement joué sa chance face au Gabon, 72e au classement FIFA. Le Gabon a tout simplement manqué de mordant sans Aubameyang, son intenable attaquant.

Le retour, ce samedi 14 novembre à Libreville, s'annonce compliqué pour les Panthères. Pour conserver une chance d'aller en Russie pour le prochain Mondial, il faudra gagner.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI