Coupe du monde 2018: la Guinée qualifiée, pas la Namibie

Idrissa Sylla sous le maillot de la Guinée, le 15 novembre 2014, à Casablanca, face à l'Ouganda.
Idrissa Sylla sous le maillot de la Guinée, le 15 novembre 2014, à Casablanca, face à l'Ouganda. AFP PHOTO/ STR

Deux victoire petit bras de la Guinée face à la Namibie (1-0, 2-0) permettent au Syli de franchir l'obstacle du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Publicité

La Guinée s'en contentera. Dimanche, à "domicile" à Casablanca, en raison du virus Ebola, le Syli a validé son billet pour le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, en s'imposant face à la Namibie à l'aller (1-0) comme au retour (2-0).

Il aura suffit d'un éclair d'Idrissa Sylla (44e) pour rassurer une Guinée qui a joué à se faire peur. L'attaquant d'Anderlecht a lui fait parler son opportunisme pour prendre de vitesse son adversaire et continuer à jouer alors que la majorité des joueurs des deux camps s'étaient arrêtés, croyant à une faute sur Lass Bangoura ou à un hors jeu. Ni l'un ni l'autre et le joueur de 24 ans à peine est allé fusiller Maximillian Mbaeva, le portier namibien.

Ce sera suffisant pour les hommes de Luis Fernandez. Mais le Syli a joué avec le feu: Dennis Ngueza (40e) a trouvé le poteau après un petit pont dans la surface avant que Dynamo Fredericks (68e) ne devance une sortie hasardeuse de Naby-Moussa Yattara et un marquage hasardeux de Fodé Camara pour placer une tête juste à côté des buts guinéens.

Naby Keita, deux buts en deux matches

Le but de Naby Keita (80e) en fin de match a surtout permis de donner un peu de beaume au coeur des supporters guinéens, qui ne pourrant pas vraiment s'enthousiasmer de la performance de leurs favoris. La maladresse des attaquants, le manque d'agressivité et une défense aux abois auraient pu coûter cher au Syli.

La Guinée valide donc son billet pour le troisième et dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en s'imposant pour la quatrième fois en cinq confrontations avec les Brave Warriors (un nul). Mais, lors de la phase de poule, il faudra montrer un visage plus convaincant.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI