Coupe du monde 2018: la RDC joue avec le feu face au Burundi

Dieumerci Mbokani, sous le maillot de la RD Congo, le 28 janvier 2013, à Durban, lors de la CAN 2013.
Dieumerci Mbokani, sous le maillot de la RD Congo, le 28 janvier 2013, à Durban, lors de la CAN 2013. AFP PHOTO/ FRANCISCO LEONG

La RDC s'est qualifiée pour le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en accrochant le Burundi (2-2), dimanche, à Kinshasa. Sans briller, cependant.

Publicité

La République Démocratique se rapproche de la Russie. En écartant le Burundi (2-2), confirmant leur victoire de l'aller (3-2), les Léopards se sont qualifiés, ce dimanche, pour le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Mais pour se qualifier pour le deuxième Mondial de leur histoire, les Congolais devront montrer un autre visage. Comme à l'aller, les hommes de Florent Ibenge ont joué avec le feu. D'abord en se compliquant la tâche par un but contre son camp de Dieumerci Mbokani (1e). L'erreur de l'attaquant a heureusement été nullifiée par Jordan Nkololo (17e).

Une histoire de penalties

Mais, par la suite, les Léopards n'ont pas vraiment été à la fête face à des Hirondelles accrocheuses. Yannick Bolasie, habituel dynamiteur pour la RDC, s'est montré étrangement transparent tandis que Youssouf Mulumbu était bien seul au milieu de terrain. Heureusement l'ailier de Crystal Palace a rattrapé sa mièvre performance par un but sur penalty dans le dernier quart d'heure (77e), effacé par un penalty de Fiston Abdul Razak (88e).

Mais les Léopards auraient pu, auraient dû, s'imposer plus largement sans la maladresse de leurs attaquants. A Kinshasa, les Léopards ont manqué de mordant. L'essentiel est ailleurs: la RDC est qualifiée pour le prochain tour. Mais il faudra montrer un nouveau visage dans cette phase de poule.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI