Football

Chan 2016 (audio): «Nous sommes la meilleure équipe d’Afrique!»

Les supporters congolais dans les tribunes du stade Amahoro de Kigali au Rwanda, le 7 février 2016, lors de la finale du Chan 2016.
Les supporters congolais dans les tribunes du stade Amahoro de Kigali au Rwanda, le 7 février 2016, lors de la finale du Chan 2016. Abel Kavanagh

La République démocratique du Congo a remporté le quatrième Championnat d'Afrique des nations (Chan-2016) en s’imposant face au Mali (3-0), dimanche 7 février à Kigali. Les Léopards s'adjugent ainsi leur second titre continental après sa victoire en 2009 en Côte d'Ivoire, lors de la première édition de cette compétition réservée aux joueurs africains évoluant en Afrique. Reportages à Kigali, Kinshasa et Bamako pour revivre auprès des supporters cette soirée folle.

Publicité

Arrivés par bus entiers, les supporters congolais ont pris d'assaut le stade Amahoro de Kigali. « Je viens de Goma, nous sommes avec des amis qui sont venus de Bukavu, de Kinshasa. Il y a même des amis de la République du Rwanda qui nous soutiennent, alors vraiment la coupe est pour l’Afrique centrale », raconte l’un d’entre eux.

Reportage en RDC
Jusque dans ce bar de Kinshasa, au pays, ferveur et tension parmi les Congolais pendant le match

Parmi la foule d'anonymes, des politiciens congolais avaient même fait le déplacement, comme les opposants Vital Kamerhe ou Moïse Katumbi. A la 26e minute, sous une pluie battante, les Léopards ouvrent le score. A la seconde période, l'équipe congolaise confirme sa domination en marquant deux nouveaux buts à la 62e et 73e minute.

« Je suis très très contente parce qu’on amène la coupe chez nous au Congo. Ça représente la réussite de notre pays », réagit une supportrice, la voix brisée. « C’est la joie pour les Congolais, renchérit une autre. On gagne pour la deuxième fois le Chan, nous sommes la meilleure équipe d’Afrique. »

Quand il y a match, les femmes deviennent des hommes!

Reportage en RDC
La finale vue de Kinshasa: les supportrices congolaises étaient aussi de sortie

 

« Les Maliens ne savent pas jouer sous la pluie »

Du côté de la petite communauté malienne de Kigali renforcée par quelques supporters venus de Bamako, c'est la déception. « Il y a eu des erreurs techniques, c’est ce qui a fait qu’on a pris trois buts », analyse un fan dépité. « Les joueurs maliens ne sont pas habitués à jouer sous la pluie », explique un second.

Beaux joueurs, les supporters maliens applaudissent néanmoins leurs adversaires. Tous espèrent que les Aigles pourront prendre leur revanche, en 2018 au Kenya lors de la prochaine édition du Chan.

Malgré la défaite, nous sommes fier de notre grand Mali...

Reportage au Mali
Vu d'un bar de Bamako, un match difficile et une déception immense à l'arrivée

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail