Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: la première sélection spéciale de Jean-Eudes Aholou

Jean-Eudes Aholou sur le banc de la Côte d'Ivoire face au Togo.
Jean-Eudes Aholou sur le banc de la Côte d'Ivoire face au Togo. Ndiasse SAMBE/RFI
3 min

Jean-Eudes Aholou a honoré samedi 24 mars sa première sélection avec la Côte d’Ivoire face au Togo (2-2), pays de son père. Un moment spécial pour le joueur de Strasbourg qui a mis fin en même temps à une petite polémique entre les deux pays qui le sollicitaient.

Publicité

Dans les couloirs du stade Pierre Brisson de Beauvais, quelques minutes après la fin de la rencontre amicale entre la Côte d’Ivoire et le Togo, un aparté entre deux hommes retient l’attention. Dans un coin, Claude Le Roy, le sélectionneur français du Togo discute avec le milieu de terrain ivoirien, Jean-Eudes Aholou. Il y a une poignée de mains franche, des sourires, des tapes amicales.

Une scène inattendue après la sortie quelques jours plus tôt de Claude Le Roy sur le joueur de Strasbourg (Ligue 1/France). « On sait qu’Aholou a fait le choix de la Côte d’Ivoire, avait lâché le Français dans la presse togolaise. Ce que je regrette beaucoup, parce que j’adore ce joueur. Par contre, ce qui m’a déçu, c’est qu’il n’ait pas eu la courtoisie et l’élégance de me prévenir avant, alors que je me bats depuis deux ans pour le prendre. J’ai été triste et déçu de l’apprendre par la presse. Mais il paraît que c’est la vie du foot d’aujourd’hui ».

Samedi, Aholou a assuré qu’il n’y avait plus de polémique en lançant : « C’est fini ! » après le tête-à-tête avec Le Roy. Face aux Eperviers, il a officiellement matérialisé* son choix de porter le maillot des Eléphants en rentrant à la 75e du match à la place de Franck Kessié. Un moment spécial pour le natif de Yopougon. « Jouer face au Togo pour ma première sélection avec la Côte d’Ivoire est forcément particulier, avoue-t-il. Mon père est Togolais. L’équipe nationale du Togo m’avait appelé. Après, j’ai décidé de jouer pour la Côte d’Ivoire parce que je suis né là-bas et j’ai beaucoup plus d’attaches dans ce pays. J’ai fait toutes les catégories de jeunes, donc j’ai décidé de continuer sur cette lancée. »

Kolo Touré : « Il a une patte gauche de qualité »

Le joueur de 24 ans, formé à Lille n’a disputé que 15 minutes pour sa première cape. Insuffisant pour montrer toutes ses qualités, mais assez pour donner au staff ivoirien l’envie de le revoir. « C’est un joueur qui a une patte gauche de qualité et du répondant, a jugé l’ancien capitaine des Eléphants, aujourd’hui entraîneur adjoint, Kolo Touré. Je pense que c’est une bonne chose d’avoir un joueur de cette qualité dans nos rangs. »

Pour Aholou, ces quelques minutes ont suffi à son bonheur en plus d’avoir découvert un groupe qui l’a mis à l’aise. « J’ai été très bien accueilli. Mes coéquipiers m’ont mis dans de bonnes conditions. Les conseils étaient de faire comme d’habitude. De jouer comme dans mon club. Quand je suis rentré, j’ai tout de suite retrouvé mes marques. Il faut encore du temps pour que je me sente encore mieux dans l’équipe. »

 

 

*Jean-Eudes Aholou peut toujours porter le maillot du Togo. Selon les règlements de la Fifa, le choix de la nationalité sportive est définitive que lorsque le joueur dispute avec l’équipe A un match officiel (éliminatoires, tournoi continental ou mondial).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.