Football

Wahbi Khazri demande du respect pour le drame de Furiani

Texte par : RFI Suivre
2 mn

Wahbi Khazri, né en Corse, a appelé les instances du football français à ne pas organiser de rencontre dimanche prochain pour respecter la mémoire des victimes du drame de Furiani, survenu le 5 mai 1992. « Il y a des personnes qui arrivent à décaler des matches pour des raisons "moins graves", a regretté l'attaquant de Saint-Étienne et international tunisien sur la radio stéphanoise Activ Radio. Là, une catastrophe a eu lieu, je pense que c'est un bon moyen de rendre hommage à ces personnes-là, et la Ligue ne fait pas ce qu'il faut pour le faire, c'est dommageable pour le football français. Bastia est un monument du football français, et c'est important de rendre hommage à ces personnes-là. Il y a des gens qui en souffrent encore. Il suffit de décaler quatre, cinq matches pour honorer la mémoire de ces personnes-là et pour les respecter. » « Conformément aux engagements pris sous l’autorité du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports le 22 juillet 2015, un hommage aux victimes du drame de Furiani sera rendu avant ces cinq rencontres sous la forme d’une minute de recueillement », a annoncé la Ligue professionnelle de football dans un communiqué. La saison dernière, aucun match professionnel ne s'était joué en France le 5 mai, pour la première fois depuis 2012, date anniversaire des vingt ans du drame. Le ministère des Sports avait décidé en juillet 2015 qu'aucun match de football ne serait joué en France à chaque fois que le 5 mai tomberait un samedi.