Accéder au contenu principal
CAN 2019

CAN 2019: le Sénégal s’impose sans trembler devant la Tanzanie

Les joueurs sénégalais fêtent le deuxième but de Krépin Diatta face à la Tanzanie.
Les joueurs sénégalais fêtent le deuxième but de Krépin Diatta face à la Tanzanie. RFI/Pierre-René Worms
5 mn

Pour son premier match de la CAN 2019, le Sénégal sérieux, techniquement supérieur, mais manquant de réalisme, est venu à bout de la Tanzanie (2-0), limitée et qui n’a pas existé dans cette première rencontre du groupe C. Les Lions, sans leur star Sadio Mané, entament idéalement leur tournoi avant le choc face à l’Algérie le jeudi 27 juin.

Publicité

De notre envoyé spécial au Caire,

Le sélectionneur Aliou Cissé n’aime pas qu’on colle l’étiquette de favori à son équipe. Il va avoir du mal encore à s’en défaire après la victoire des Lions contre la Tanzanie (2-0). C’est vrai, ce n’était que la 131e équipe au classement Fifa, mais après avoir vu l’Égypte souffrir en match d’ouverture contre le Zimbabwe (1-0), tout comme le Nigeria et le Maroc devant le Burundi et la Namibie, ou la RDC humiliée par l’Ouganda (2-0), le Sénégal est peut-être le premier gros à se montrer convainquant pour sa première sortie.

Dans le jeu, avec leur supériorité technique, et l’intensité physique imprimée, les hommes d’Aliou Cissé ont été nettement supérieurs à ceux d’Emmanuel Amunike. La marche était trop haute pour les Taifa Stars de retour à la CAN après 39 ans d’absence. Le score est même flatteur pour les Tanzaniens, tant les Sénégalais ont manqué de réalisme pour concrétiser leurs nombreuses occasions, à l’image de Mbaye Niang qui s’est offert les deux premières opportunités avec deux face-à-face manqués devant Aishi Manula. L’attaquant de Rennes aura du mal à ne pas ressasser ses nombreuses occasions manquées, heureusement sans conséquences puisque Baldé Keïta et Krépin Diatta ont matérialisé la domination sénégalaise.

Samatta invisible…

Diao Baldé Keïta, remplaçant de Sadio Mané, suspendu, a ainsi ouvert le score (29e) au terme d’une belle action collective initiée par Moussa Wague et relayée par Mbaye Niang et Idrissa Gueye. Krépin Diatta, le benjamin (20 ans) des 23 de Cissé, lui, n’a eu besoin de personne pour s’offrir son premier but à la CAN sur une frappe de toute beauté à l’entrée de la surface de réparation (64e).

En face, les Tanzaniens n’ont jamais eu les armes pour contester la supériorité des Lions. Ils ont beaucoup couru et commis beaucoup (trop) de fautes. Leur capitaine, Aly Samatta, meilleur buteur du championnat belge (23), muselé par la défense sénégalaise, n’a pas existé.

Le Sénégal remporte ainsi son premier match sans trop souffrir, si ce n’est d’avoir perdu son défenseur central Salif Sané à la 20e. Le joueur de Schalke 04, en pleurs, remplacé par Cheikhou Kouyaté, a certainement peur pour la suite de son tournoi.

La suite pour le Sénégal, ce sera face à l’Algérie pour le choc de ce groupe C, jeudi 27 juin 17h (TU). Le même jour, la Tanzanie défiera le Kenya.

 

► À lire aussi : CAN 2019, Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

 


Réaction des sélectionneurs

Aliou Cissé, Sénégal : « Je tiens à féliciter mes joueurs qui ont réalisé un match parfait en inscrivant deux buts. Même si nous avons raté plusieurs occasions, l’essentiel c’est d’avoir réussi à glaner les trois points de la victoire pour bien entamer la compétition. Les joueurs ont été bons, très attentifs en suivant les consignes et en étant respectueux de l’adversaire. Le seul point noir, c’est la blessure de Salif (Sané). Maintenant, on commence avec une victoire certes mais nous avons la tête sur les épaules et nous savons qui nous sommes. Nous savons que nous avons de la qualité et que nous avons 7 matchs où il faudra batailler ferme pour les remporter. Nous sommes dans cet état d’esprit. Le Sénégal n’est pas favori, les équipes favoris sont ceux qui ont déjà remporté une CAN »

Emmanuel Amunike, Tanzanie: « Nous avons essayé de jouer et de contrarier le Sénégal surtout au milieu de terrain, mais ce n’était pas possible parce que ces joueurs notamment le numéro 5 (Idrissa Gueye), il a la qualité et l’expérience. Nous avons essayé en apportant du sang neuf, mais en face il y avait des joueurs qui ont joué la Coupe du monde et des phases finales de CAN. Maintenant, à nous maintenant de corriger nos erreurs et penser à l’avenir de la compétition car il nous reste à jouer deux matches que nous devrons négocier dans cette phase de poule »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.