Accéder au contenu principal
Football / Afrique

CAN 2019: la RD Congo qualifiée pour les huitièmes de finale

Les joueurs de la RDC sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la CAN 2019.
Les joueurs de la RDC sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la CAN 2019. Pierre René-Worms/RFI
3 mn

Le miracle congolais a eu lieu en Egypte. La RDC verra les huitièmes de finale de cette CAN à la faveur de son dernier carton face au Zimbabwe dans le groupe A le 30 juin (4-0) et grâce aux autres résultats dans les autres groupes. Les hommes de Florent Ibenge finiront dans les meilleurs troisièmes du premier tour.

Publicité

Ils l’ont fait ! Les joueurs de la République démocratique du Congo ont réussi leur pari fou, qui semblait si inaccessible après leurs deux premiers matches dans cette Coupe d’Afrique des nations 2019. Lors de leur dernière rencontre dans le groupe A, les « Léopards » ont écrasé le Zimbabwe (4-0), effaçant une grosse partie de leur retard et terminant à la troisième place de cette poule.

Il fallait ensuite attendre la suite du premier tour pour savoir si la RDC allait garder sa place parmi les meilleurs troisièmes. La réponse est tombée en fin de soirée ce lundi 1er juillet : c’est un oui !

À (RE)LIRE ► CAN 2019 : Calendrier, résultats et classements de la Coupe d'Afrique

L'Afrique du Sud et le Kenya ont fait moins bien que la RDC

Grâce à sa victoire éclatante face au Zimbabwe, la RDC a réalisé une grosse performance : celle d'effacer sa mauvaise différence de buts, qui est passée de -4 à 0. Ce critère était très important dans la course aux places de meilleurs troisièmes. Il y en a quatre de disponibles, pour six candidats.

Les rencontres de ce lundi 1er juillet (groupe C et D) étaient particulièrement suivies à Kinshasa et dans tous les foyers des fans des « Léopards », car de leurs issues dépendait le sort de la sélection congolaise. Et la pièce est tombée du bon côté pour Cédric Bakambu, Yannick Bolasie et les autres joueurs de la RDC.

La joie des Congolais, qualifiés pour les huitièmes de finale de la CAN 2019.
La joie des Congolais, qualifiés pour les huitièmes de finale de la CAN 2019. Pierre René-Worms/RFI

D’abord, l’Afrique du Sud a perdu face au Maroc (1-0). Les Bafana Bafana sont troisièmes du groupe D avec 3 points et une différence de buts de -1. Puis, le Kenya a perdu face au Sénégal (3-0). Les Harambee Stars sont troisièmes du groupe C avec 3 points et une différence de buts de -4.

Qualification assurée pour la RDC et la Guinée, encore deux places à prendre

Au classement des meilleurs troisièmes, la RDC est donc assurée de terminer devant l’Afrique du Sud et le Kenya. Peu importe les résultats de quatre derniers matches des groupes E et F mardi (Bénin-Cameroun, Guinée-Bissau-Ghana, Angola-Mali et Mauritanie-Tunisie) ; les « Léopards » sont mathématiquement assurés d’être dans les quatre meilleurs troisièmes.

La CAN 2019 se poursuit donc pour eux, ainsi que pour la Guinée. Il reste deux places de meilleurs troisièmes à prendre. Elles seront pour l’Afrique du Sud, le Kenya, le Bénin, la Tunisie, l’Angola, la Mauritanie, le Ghana ou la Guinée-Bissau.


Réactions

Florent Ibenge, sélectionneur de la RDC: « On a fait ce qu’il fallait en gagnant ce match-là, contre le Zimbabwe (4-0). On est qualifié maintenant. On ne sait pas contre qui on va jouer encore, mais on va se préparer tranquillement. Demain (mardi) on saura si on va se déplacer à Alexandrie (contre Madagascar) ou si on va rester au Caire (contre l’Algérie). C’est une autre compétition, un match à élimination directe, on va tout faire pour nous retrouver en quarts. Je n’ai pas regardé Kenya-Sénégal (0-3), je regardais plutôt Algérie-Tanzanie (3-0). J’étais en train d’anticiper sur notre probable futur adversaire. »

Christian Luyimdama, défenseur central : « Nous sommes soulagés et heureux, parce que nous allons continuer l’aventure. On avait un peu de doute, mais on savait que le Sénégal allait faire quelque chose contre le Kenya. J’ai regardé le match Kenya-Sénégal (3-0), la première mi-temps était un peu dure pour les Sénégalais, parce qu’il n’y a plus de petites équipes. Après, ils ont cédé et tant mieux pour nous. Maintenant, on va se concentrer sur notre prochain adversaire. C’est une autre histoire qui commence ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.