Accéder au contenu principal
Football

Éliminatoires CAN 2021: le Maroc se casse les dents sur la Mauritanie

A l'image de Moustapha Diaw (en blanc), la Mauritanie n'a rien lâché devant le Maroc à Rabat.
A l'image de Moustapha Diaw (en blanc), la Mauritanie n'a rien lâché devant le Maroc à Rabat. FADEL SENNA / AFP
3 mn

Face à une solide équipe de Mauritanie, emmenée par son gardien en verve, le Maroc a concédé le match nul (0-0) sur ses terres. Pour le nouveau sélectionneur Vahid Halilhodzic, ce n’est pas le début rêvé.

Publicité

C’est un mauvais départ pour le Maroc, mais aussi pour son nouvel entraîneur Vahid Halihodzic. Après quatre matches amicaux sans victoire depuis son arrivée en août dernier, le technicien bosnien était attendu vendredi face à la Mauritanie pour sa première sortie officielle. Surtout après sa déclaration d’avant-match : « Je n’ai pas donné beaucoup d’importance aux résultats des matchs amicaux, parce que le plus important, pour moi, était de mieux connaître mes joueurs, contrairement au match contre la Mauritanie, où la seule option est de gagner ». C’est raté !

Le Maroc a buté pendant plus de 90 minutes sur une équipe de Mauritanie peu inspirée offensivement mais diablement efficace en défense.  C’est un euphémisme d’écrire que les Lions de l’Atlas ont tout tenté, tellement ils ont dominé la rencontre et ont eu un nombre incalculable d’occasions pour marquer.

Namori Diaw en feu
Le nouveau sélectionneur Vahid Halilhodzic pourra toujours pointer du doigt le manque d’efficacité de ses attaquants, mais il pourrait également désigner le gardien mauritanien Namori Diaw comme le principal responsable de l’échec de son équipe.

Le dernier rempart des Mourabitounes est sans conteste l’homme du match. Tour à tour, les attaquants marocains se sont cassé les dents sur le portier de Kédia: Youssef En-Nesyri, Youssef El Arabi ou Rachid Alioui. Même le maître à jouer Hakim Ziyech, n’a pas trouvé la faille. Le nouveau capitaine des Lions de l’Atlas avait pourtant démarré fort la partie avec trois frappes dans le premier quart d’heure.

C’est donc une mauvaise opération pour le Maroc qui n’a pas encore totalement digéré l’élimination en huitièmes de finale de la CAN 2019 par le Bénin. Il faudra vite se reprendre pour la prochaine sortie au Burundi mardi prochain.

Calendrier, résultats, classements des qualifications

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.