Accéder au contenu principal

Coronavirus: le foot de haut niveau quasiment à l’arrêt en Afrique

Les joueurs du club congolais, Tout Puissant Mazembe.
Les joueurs du club congolais, Tout Puissant Mazembe. AFP / STR
3 mn

La plupart des championnats nationaux africains ont été mis à l’arrêt ces derniers jours, dans la foulée du report des éliminatoires pour la CAN 2021 et de celui du CHAN 2020. Seules quelques ligues (Angola, Burundi, Mozambique, etc.) poursuivent leurs activités. 

Publicité

Ce devait être la dernière ligne droite avant la reprise des qualifications pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021). Mais les 3e et 4e journées des éliminatoires, prévues entre le 25 et le 31 mars, ont été reportées sine die à cause de la pandémie de coronavirus. Puis ça a été au tour de la deuxième plus importante compétition de foot du continent, le Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020) programmé du 4 au 25 avril au Cameroun, d’être repoussée.

Depuis de nombreuses fédérations nationales ont emboîté le pas à la Confédération africaine de football. Certaines ont été précurseuses comme celles du Maroc, de la RD Congo ou du Sénégal. D’autres viennent de se prononcer durant ces 48 dernières heures, comme celles du Togo (17 mars), du Bénin (18 mars) ou de la République centrafricaine (19 mars). Toutes donnent rendez-vous aux amateurs de ballon rond dans quelques semaines. Sans garantie que la saison puisse reprendre et aller à son terme…

Certains championnats se poursuivent

Les compétitions de jeunes et de femmes pâtissent également de la propagation du Covid-19. Mais certaines fédérations ont pris le contre-pied de la CAF, jugeant la situation sanitaire de leur pays suffisamment satisfaisante. C’est par exemple le cas du Burundi où la FFB a décidé « de continuer les différentes compétitions en cours, en instaurant un système d’amélioration de l’hygiène sur les différents stades de compétition, et autres lieux de rassemblement sportif de football ».

C’est également le cas au Malawi « où le championnat va se dérouler comme prévu, suite au feu vert du gouvernement », indique une source à rfi.fr. Aux Comores et au Rwanda, les matches se joueront à huis-clos. Au Mozambique, seul un petit nombre de spectateurs (300 maximum) seront admis durant les rencontres.

Au total, moins d’une quinzaine de championnats nationaux ont encore cours en Afrique. Certains devaient de toutes les façons s’interrompre (Burkina Faso) ou s’achever (Tchad), ces jours-ci.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.