Accéder au contenu principal

Le feux follet Stéphane Diarra veut briller avec Lorient en Ligue 1

Stéphane Diarra (d) lors d'une rencontre en Coupe de la Ligue face à Nice, le 30 octobre 2019.
Stéphane Diarra (d) lors d'une rencontre en Coupe de la Ligue face à Nice, le 30 octobre 2019. JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
3 mn

Stéphane Diarra, 21 ans, né à Abidjan, quitte Le Mans (Ligue 2) et retrouve la Ligue 1 pour la saison 2020-2021, avec le promu Lorient, qui réintègre l’élite du football français trois années après l'avoir quitté.

Publicité

Arrivé sur la pointe des pieds dans le monde du football, le Franco-Ivoirien Stéphane Diarra poursuit sa route. Après des premiers pas près de chez lui en banlieue lyonnaise, Stéphane Diarra s’engage avec Évian-Thonon-Gaillard en 2016, à 17 ans. Le club dépose le bilan et Diarra décide de poursuivre avec Rennes en 2017, pour rester en France, et continuer sa scolarité comme le souhaite ardemment sa maman.

Investi et travailleur

En Bretagne, le jeune homme s’entraîne avec l’équipe professionnelle où il côtoie son compatriote Giovanni Sio, mais joue avec la réserve. Il termine la saison comme champion de CFA. « C’est quelqu’un d’investi et de travailleur. J’espère qu’il va grandir », disait déjà Julien Stéphan, le coach de Rennes.

À l'été 2018, Stéphane Diarra arrive en prêt en National au Mans (62 matches au total). Celui qui aime regarder les rencontres de Premier League en Angleterre et de Bundesliga en Allemagne sera l'un des artisans de la montée du club en Ligue 2.

« J’ai pris ce que j’avais à prendre. Après le passage un peu compliqué à Rennes, où l’on ne m’a pas donné ma chance, la confiance que l’on m’a accordée au Mans m’a permis de passer un nouveau cap », raconte-t-il dans Le Maine Libre. Pour cette saison un peu étrange à cause de coronavirus, il est l’auteur de 4 buts et 4 passes décisives toutes compétitions confondues.

Même si Le Mans n’a pas réussi à se maintenir en Ligue 2, après avoir demandé d'être réintégré dans une Ligue 2 à 22 clubs après l’arrêt du championnat, les prestations de Stéphane Diarra ont souvent été remarquées. « C’est avec un immense plaisir que je vous annonce ma signature au FC Lorient ! Heureux de relever ce nouveau challenge. Je tenais à remercier ma famille, mes agents ainsi que les dirigeants du FCL qui me permettent de réaliser mon rêve en jouant en Ligue 1 », a écrit le joueur sur son compte Twitter, qui a paraphé un contrat de cinq années. Le temps de progresser et de continuer à grandir.

Le « rêve » d’être un acteur de la Ligue 1

Depuis tout petit, Stéphane Diarra « rêve » d’être un acteur de la Ligue 1. Aujourd’hui, le voilà de retour en Bretagne, pour un transfert évalué à 3 millions d'euros, une des dix plus grosses ventes réalisées par le club manceau depuis sa création. Le Mans récupérera la moitié du transfert de Diarra, le Stade Rennais, son club formateur, avait négocié 50 % sur une future revente.

Cette arrivée à Lorient est une belle opportunité pour l’un des dribbleurs les plus percutants de la Ligue 2 cette saison. « J’aime dribbler mais je dois travailler mon efficacité sur le dernier geste. Je suis là pour progresser et je pense que mes coéquipiers vont m’aider à y parvenir. L’année dernière j’ai fini à quatre buts et quatre passes décisives mais pour moi, ce n’est pas assez. On peut toujours faire mieux », raconte l’avant-centre dans les colonnes de Ouest France.

Avant de signer avec Lorient, l’intéressé avait attiré le regard de quelques clubs anglais venus le superviser l’hiver dernier. En France, Lille, Marseille et Monaco s’étaient aussi penchés sur lui. Avec Lorient, Stéphane Diarra veut s'assurer du temps de jeu la saison prochaine. Après Rennes, Stéphane Diarra a une nouvelle chance d'évoluer en Ligue 1 et compte bien la saisir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.