Accéder au contenu principal

Côte d'Ivoire: Drogba a déposé sa candidature à la présidence de la Fédération

Didier Drogba à Gagnoa, en Côte d'Ivoire, le 17 janvier 2018.
Didier Drogba à Gagnoa, en Côte d'Ivoire, le 17 janvier 2018. Thierry Gouegnon/Reuters
2 mn

Didier Drogba a officiellement déposé sa candidature à la présidence de la FIF, samedi 1er août, date-limite pour se lancer dans la course. L'ancien capitaine des Eléphants, qui a dû batailler pour construire sa candidature, saura dans un délai de cinq jours si la commission électorale valide son dossier.

Publicité

Il y avait beaucoup de monde à Abidjan pour accompagner Didier Drogba dans la matinée de ce samedi 1er août. L'ex-attaquant, âgé de 42 ans, avait pour lui une foule déchaînée au moment de déposer son dossier de candidature à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

« Ce n'est pas tant être président de la FIF qui m'intéresse, mais c'est la mission qui lie cette fonction. Notre football va mal (...). Nous nous engageons à contribuer à la renaissance du football ivoirien », a déclaré l'ex-buteur du Mans, de Guingamp, de Marseille, de Chelsea, du Shanghai Shenhua, de Galatasaray, de l'Impact de Montréal et du Phoenix Rising.

► À lire aussi : Côte d'Ivoire: Drogba ou l’impossibilité de briguer la tête de la Fédération

« Déterminé à apporter ma pierre à l'édifice »

Candidat de l'antisystème, Didier Drogba a mené une campagne courte et difficile. Le 27 juillet dernier, il semblait encore hors course, faute de parrainages en nombre suffisant. Même l'Association des footballeurs ivoiriens (AFI) ne l'a pas soutenu.

Mais il semble bien que le joueur, retraité depuis 2018, a pu obtenir à temps les huit parrainages et le soutien d'un des cinq groupements d'intérêt, sésames indispensables. Reste à savoir maintenant si la commission électorale va valider le dossier de Didier Drogba. Elle a cinq jours pour analyser chaque candidature, dont celles déjà déposée par Idriss Diallo, ancien vice-président de la FIF, et Sory Diabaté, actuel vice-président de la FIF.

« Je suis de retour et déterminé à apporter ma pierre à l'édifice, au renouveau et au développement du football ivoirien », a martelé l'ancien attaquant, pour qui il est « très important de rendre au football ivoirien tout ce qu'il (m'a) donné ».

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.