Ligue 1: l’Ivoirien Ismaël Traoré, «gars sûr» d’Angers

Ismaël Traoré (g) lors d'une rencontre de Ligue face à Strasbourg en novembre 2019.
Ismaël Traoré (g) lors d'une rencontre de Ligue face à Strasbourg en novembre 2019. JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Angers a empoché samedi 22 août la première victoire de la saison en Ligue 1 à Dijon (1-0) dans l'ombre du Covid-19. Le capitaine angevin Ismaël Traoré est devenu, lui, le premier buteur de ce nouvel exercice de la « Ligue 1 d'après » devant les 5 000 personnes autorisées à faire le déplacement.

Publicité

Le défenseur central Ismaël Traoré a ouvert le score à la 22e minute sur le terrain de Dijon, au lendemain du match nul et vierge entre Bordeaux et Nantes qui avait relancé la L1, définitivement stoppée mi-mars pour cause de coronavirus. Le capitaine d’Angers, 34 ans, n’avait plus marqué en Ligue 1 depuis le 20 octobre 2018, et un déplacement à Reims (1-1). « On prend nos repères et on essaie de retrouver les automatismes », a souligné l'international ivoirien après la rencontre auprès de la nouvelle chaîne Téléfoot. La saison dernière, les Angevins avaient débuté par trois victoires sur leurs quatre premiers matches.

Un avenir du côté d'Angers

Alors que son contrat se terminait en juin dernier, Ismaël Traoré, arrivé à Angers en 2015 en provenance du Stade Brestois, s’était vu proposer début 2020 une prolongation d’une année qu’il a d’ores et déjà bien honoré avec cette réalisation. Lors de sa dernière saison en Bretagne, il avait été élu Meilleur défenseur de la Ligue 2.

« Je voulais rester ici. Je me sens très bien au Sco et à Angers. J’adore la ville. Je sais que mon avenir, même après ma carrière de footballeur, s’écrira ici. Prolonger au Sco c’est une manière de remercier le club pour sa confiance accordée », souligne Ismaël Traoré qui commence désormais à empiler les souvenirs dans le Maine-et-Loire.

« Je me suis fait chambrer par Karl (Toko-Ekambi). Il m'a vu rater pas mal de buts ces dernières saisons donc il est un peu choqué de me voir marquer 3 buts en 10 matches », racontait ce joueur athlétique (1,84 m pour 87 kilos) en 2018. « Les enfants sont souvent fans des attaquants, des joueurs qui mettent des buts. Si je peux essayer de faire kiffer mon fils, je vais tout faire », ajoutait-il.

Un rôle essentiel en dehors du terrain

L’histoire entre le Sco d'Angers et Ismaël Traoré pourrait se poursuivre après 2021. Ni le club, ni le joueur ne s’interdisent une nouvelle prolongation au terme de cette nouvelle saison.

« Ismaël a un rôle similaire à celui de Cheick Ndoye quand il était ici, disait l’ancien directeur sportif Olivier Pickeu en conférence de presse en janvier dernier. Quand il est parti, il a repris le flambeau. Il joue un rôle essentiel en dehors du terrain. Il fait partie de ces joueurs sur lesquels on peut compter. Ce n’est pas un joueur lambda. Il encourage les nouveaux, recadre les nouveaux si c’est nécessaire. Il laisse beaucoup d’énergie dans ces tâches. »

Et Ismaël Traoré d’avancer : « On n’est vraiment pas bloqué par cette durée d’un an. Si j’ai toujours faim de terrain à la fin de mon contrat, je sais que je pourrais continuer l’aventure ici. »


Les premiers buteurs des cinq dernières saisons :

2019 : Moussa Dembélé (AS Monaco-OL : 0-3)
2018 : Dimitri Payet (OM-Toulouse FC : 4-0)
2017 : Zinédine Machach (AS Monaco-Toulouse FC : 3-2)
2016 : Moustapha Diallo (AS Monaco-EA Guingamp : 2-2)
2015 : Lucas Moura (LOSC-PSG : 0-1)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail