Accéder au contenu principal

Dix femmes qui font le football africain

La Nigériane Asisat Oshoala.
La Nigériane Asisat Oshoala. Villar Lopez/Pool via REUTERS
4 mn

Le club tanzanien Simba SC a annoncé la nomination de Barbara Gonzalez au poste de présidente. Une illustration du rôle grandissant des femmes dans le football africain, dont voici dix actrices majeures.

Publicité

Fatma Samoura (Sénégal)

La Sénégalaise est la cheffe de l’administration (Secrétaire générale) de la Fédération internationale de football (FIFA) et numéro 2 de la FIFA. Cette ex-diplomate occupe depuis 2016 ce poste avec l’ambition d'ouvrir, de réhumaniser et de recrédibiliser une institution très décriée, suite à de nombreux scandales passés. Elle a récemment mené une mission de six mois au sein de la Confédération africaine de football (CAF), pour aider à y remettre de l’ordre.

Lydia Nsekera (Burundi)

La Burundaise est une avant-gardiste : présidente d’un club dans son pays, patronne de la Fédération de football du Burundi (2004-2013) puis du Comité national olympique depuis 2017… Cette administratrice de formation, très qualifiée, est surtout devenue en 2013 la première femme à intégrer le gouvernement du football mondial, alors appelé Comité exécutif de la FIFA. Après avoir brigué en vain la tête du comité olympique africain (Acnoa), Lydia Nsekera va-t-elle voir son rôle grandir encore à la CAF où elle fait partie du Comité exécutif ?

Asisat Oshoala (Nigeria)

S’il ne fallait citer qu’une footballeuse africaine, ce serait elle. À 25 ans, la Nigériane est (de loin) la meilleure représentante du continent. Ce n’est pas un hasard si elle a été désignée quatre fois Joueuse africaine de l’année (record co-détenu avec sa compatriote Perpetua Nkwocha) et si le FC Barcelone a fait de cette attaquante puissante et habile une des têtes de gondole de sa section féminine.

Isha Johansen (Sierra Leone)

Femme d’affaires à poigne, elle a tracé son sillon dans le monde du football sierraléonais, dont elle tient les rênes depuis 2013 avant d'étendre son influence à tout le continent. Très active dans la promotion du football féminin, elle préside la Commission qui y est consacrée au sein de la CAF.

Janine van Wyk (Afrique du Sud)

Capitaine charismatique de l’équipe d’Afrique du Sud, cette défenseure tenace est une personnalité du football dans son pays. Elle y possède d’ailleurs son propre club, le JVW FC, qui compte dans ses rangs la superstar de l’athlétisme Caster Semenya. Janine van Wyk est en première ligne du combat pour l’égalité hommes-femmes et pour la défense des personnes de la communauté LGBT.

Desiree Ellis (Afrique du Sud)

Si l’Afrique du Sud est une des nations montantes du football féminin, la coach des Banyana Banyana n’y est pas étrangère. Élue deux fois meilleure entraîneure de l’année en Afrique, Desiree Ellis est devenue une technicienne de référence sur le continent. Ses interventions sont toujours écoutées avec attention.

Carol Tshabalala (Afrique du Sud)

Présentatrice vedette pour le groupe audiovisuel SuperSport, Carol Tshabalala est une figure incontournable du paysage médiatique en matière de football africain. Yaya Touré, Michael Essien, Ahmed Musa, etc… Les meilleur(e)s joueurs et joueuses du continent défilent au micro de la journaliste sud-africaine.

Juliet Bawuah (Ghana)

Une des figures montantes de la presse sportive africaine. La Ghanéenne s’est distinguée ces dernières années en créant l’Africa Women’s Sports Summit dont la seconde édition vient de s’achever.

Bestine Kazadi (RD Congo)

Cette avocate et écrivaine a fait la Une en juillet dernier en devenant la première femme présidente de l’AS Vita Club, l’une des meilleures formations de RD Congo et une des valeurs sûres du continent. Bestine Kazadi assure nourrir de grandes ambitions pour les Dauphins noirs de Kinshasa.

Lidya Tafesse (Éthiopie)

L’une des plus illustres représentantes africaines du corps arbitral. L’Éthiopienne a officié lors des deux dernières Coupes du monde féminine et durant plusieurs Coupes d’Afrique des nations. Lidya Tafesse devrait intervenir durant le prochain Championnat d’Afrique des nations masculin, le CHAN 2020 au Cameroun. C’est tout du moins ce qui était prévu avant le report de cette compétition.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.