Éric Rabesandratana nommé sélectionneur intérimaire de Madagascar

Éric Rabesandratana (G), le 20 février 2000 au Parc des Princes à Paris.
Éric Rabesandratana (G), le 20 février 2000 au Parc des Princes à Paris. AFP - PATRICK HERTZOG

Éric Rabesandratana, ancien défenseur du PSG (1997-2001) s’est vu confier les rênes de la sélection de Madagascar pour les matches de qualifications du Mondial 2022 en juin prochain, à la place de Nicolas Dupuis, officiellement suspendu de ses fonctions.

Publicité

L'ancien défenseur du club parisien (1997-2001) a été nommé sélectionneur intérimaire alors que Madagascar se prépare pour les matches de qualifications pour la Coupe du monde 2022 contre le Bénin et la Tanzanie en juin, avec l'objectif de qualifier les Barea pour le premier Mondial de leur histoire. Les Barea ont hérité du groupe J où figure notamment la République démocratique du Congo.

« Je reviens sur le terrain, mais c’est aussi parce que c’est Madagascar »

C’est un sacré pari pour Éric Rabesandratana, 48 ans, dont le père est né sur la Grande Île. « J’étais au courant de la décision et des soucis en ce qui concerne Nicolas (Dupuis). On a voulu trouver une solution de secours et j’ai accepté. Je reviens sur le terrain, mais c’est aussi parce que c’est Madagascar. Nous aurons très peu de temps pour préparer les choses, mais c’est un challenge si important que j’en fait abstraction », dit à RFI l'ancien capitaine du Paris Saint-Germain.

Madagascar a suspendu vendredi 30 avril Nicolas Dupuis, l'entraîneur français qui avait mené la sélection malgache jusqu'en quarts de finale lors de ses débuts dans la Coupe d'Afrique des Nations en 2019 en Égypte. Selon un communiqué de la Fédération malgache de football (FMF), l'entraîneur de 53 ans « est suspendu jusqu'à nouvel ordre et ne sera pas rémunéré pendant la période de suspension ». Le technicien aux commandes de la sélection malgache depuis mars 2017 s'est fait connaître sur la scène internationale avec des victoires sur le Nigeria et la République démocratique du Congo lors de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2019.

Madagascar avait besoin d'un succès contre le Niger le mois dernier pour s'assurer une deuxième participation consécutive à la CAN, mais n'a pu faire qu'un match nul 0-0 à domicile et n'a donc pas obtenu son billet pour la compétition qui aura lieu au Cameroun en janvier et février 2022.

« Je suis convaincu que l’aventure sera belle »

Le continent africain aura droit à cinq pays lors du Mondial 2022 au Qatar, et Madagascar aura fort à faire pour décrocher un billet. « C’est un parcours qui est compliqué et il faut rester humble et repartir de l’avant pour tenter de faire des performances, avoue Éric Rabesandratana. Je suis convaincu que l’aventure sera belle. Je n’ai pas assez de temps pour tout transformer. J’ai un projet pour les deux prochains matches et pour la suite si je reste. Je ne suis pas un magicien et ce sera un travail d’équipe. Je viens avec mes idées et de l’espoir. Je veux rendre service. »

Avant cette nouvelle, Éric Rabesandratana avait confirmé qu’il se verrait bien entraîner les Barea. « Évidemment que ça m’intéresse. J’aime ce pays, j’aime cette sélection. C’est une opportunité qui ne se refuse pas. Beaucoup de gens m’ont parlé de ça », disait-il. Madagascar ne s’est encore jamais qualifié pour une Coupe du monde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail