Ligue des champions UEFA: Riyad Mahrez désormais attendu sur le toit de l’Europe

Riyad Mahrez face au Paris Saint-Germain.
Riyad Mahrez face au Paris Saint-Germain. © AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Champion d’Angleterre cette saison avec Manchester City, l’international algérien Riyad Mahrez sera face à Chelsea samedi 29 mai pour tenter de s’offrir la Coupe aux grandes oreilles. Le champion d’Afrique 2019 pourrait devenir le deuxième joueur algérien à remporter un titre européen après Rabah Madjer en 1987.

Publicité

Après dix ans d'attente pour l’entraîneur Pep Guardiola et treize pour les propriétaires de City, la finale de la Ligue des champions s'offre enfin à eux. Une occasion en or, pour laquelle les Citizens ont montré qu'ils étaient armés. Notamment avec l’international algérien Riyad Mahrez.

Buteur à l'aller sur coup franc lors de la demi-finale face au Paris Saint-Germain, Riyad Mahrez avait encore trouvé le cadre à deux reprises pour Manchester City lors du match retour face (2-0). Un doublé de la part du Fennec qui envoyait les Anglais pour la première fois en finale de la Ligue des champions. Le natif de Sarcelles dans la banlieue parisienne âgé de 30 ans tient la chance de sa vie.  

 Riyad Mahrez (C) lors de la victoire à la CAN 2019 au Caire.
Riyad Mahrez (C) lors de la victoire à la CAN 2019 au Caire. AFP

Une progression qui ne me surprend pas Rabah Madjer

Après s’être posé pour la troisième fois sur le toit de l’Angleterre, il rêve désormais du toit de l’Europe le 29 mai contre Chelsea. Il pourrait rejoindre son illustre compatriote Rabah Madjer, qui avait disputé et gagné une finale de C1 il y a 34 ans, à Vienne contre le Bayern Munich et en se rendant auteur du geste qui l’a rendu célèbre. « Ça ne peut qu’être une énorme fierté que de voir un autre joueur algérien disputer une finale de la plus belle des compétitions », a déclaré l’ancien sélectionneur des Verts dans un entretien accordé à Foot 365. Et d’ajouter : « Il a progressé et sa progression ne me surprend pas. Pour l’avoir eu comme joueur en sélection (entre 2017 et 2018, ndlr), c’est un garçon très sérieux et aussi ambitieux. Le fait de rejoindre un grand club comme Manchester City et y jouer régulièrement lui a permis de se révéler, de s’affirmer et de s’épanouir. »

Considéré comme un des meilleurs joueurs d'Afrique et de Premier League, Riyad Mahrez évoluait il y a dix ans en CFA avec la réserve du Havre. À l’époque, avait-il en tête l’idée d’évoluer dans un grand club avec un titre européen à la clef une décennie plus tard ? « Je l'aurais cru. Parce que j'ai toujours eu beaucoup d'ambitions, j'ai toujours pensé que j'allais finir par être capable de marquer en quarts de finale ou demi-finale de la Ligue des champions », a confié le champion d’Afrique au quotidien L’Équipe. La maturité est aussi une arme pour l’international algérien. « C'est peut-être la saison où je me sens le mieux sur le terrain. Mon jeu a évolué, je me sens plus complet. Je suis moins feu follet, à vouloir dribbler tout le monde », dit-il.

Après des premiers pas compliqués et un statut de joker avec Manchester City, Riyad Mahrez vise le Graal européen. Ensuite, le capitaine de l’Algérie aura en tête une qualification pour le Mondial 2022 au Qatar. Mais chaque chose en son temps.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail