Football

Le Congolais Silas Wamangituka aurait joué sous une fausse identité en championnat d'Allemagne

Le Congolais Silas Wamangituka s'appellerait en fait Silas Katompa Mvumpa.
Le Congolais Silas Wamangituka s'appellerait en fait Silas Katompa Mvumpa. Bundesliga Collection via Getty - Christian Kaspar-Bartke/Bundesli

Le Congolais Silas Wamangituka, auteur de 11 buts cette saison dans le championnat allemand avec Stuttgart, a joué deux saisons sous une fausse identité, à la suite d'une manipulation de son ancien agent, ont assuré ce 8 juin 2021 le club et le joueur.

Publicité

Ne l’appelez plus Silas Wamangituka. L’attaquant du VFB Stuttgart, auteur d’une saison 2020-2021 très convaincante avec 11 buts en 25 matches du Championnat d’Allemagne, assure avoir joué sous une fausse identité, ces dernières années. Il se prénommerait en réalité Silas Katompa Mvumpa et serait né le 6 octobre 1998 et non pas le 6 octobre 1999.

C’est ce qu’a assuré son club, ce 8 juin 2021 : « L'attaquant du VFB Silas Wamangituka a récemment fait savoir au club qu'il avait été victime de manipulation par son ancien agent de joueurs et que Wamangituka n'était pas son vrai nom. Avec le soutien du VFB et d'un nouvel agent, Silas a travaillé intensément à l'éclaircissement de la situation et a finalement reçu la documentation officielle correspondante de la République démocratique du Congo il y a quelques jours. »

En 2017, le Congolais aurait effectué un test en Belgique. Un agent l’aurait alors convaincu de falsifier son identité pour pouvoir rester en Europe plus longtemps. « À partir de ce moment-là, Silas était sous l'influence de l'agent qui lui a détourné une partie de son salaire et l'a menacé de ne plus jamais jouer au football si l'affaire devenait un jour publique », assure le VFB.

« Silas a été avant tout victime »

Une situation vis-à-vis de laquelle l’ex-pensionnaire du Paris FC s’est expliqué : « Au cours des dernières années, je vivais constamment dans la peur et j'étais aussi très inquiet pour ma famille au Congo. C'était une étape difficile pour moi de rendre mon histoire publique et je n'aurais jamais eu le courage de le faire si Stuttgart, mon équipe et le VFB n'étaient pas devenus comme une deuxième maison et un endroit sûr pour moi. »

La formation allemande a en effet préféré se montrer compréhensive à l’égard du natif de Kinshasa, même si jouer sous une fausse identité peut être sévèrement sanctionné. « Silas a été avant tout victime de ce changement de nom, estime le directeur sportif Sven Mislintat. J'ai le plus grand respect pour le fait qu'à un jeune âge, il a pris le courage de clarifier sa situation. Nous continuerons à lui apporter toute l'aide dont il a besoin à tous égards ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail