Mercato: ces joueurs africains renommés libres de tout contrat

Le milieu de terrain offensif André Ayew après un but pour Swansea contre West Ham, le 7 mai 2016 au Boleyn Ground
Le milieu de terrain offensif André Ayew après un but pour Swansea contre West Ham, le 7 mai 2016 au Boleyn Ground AFP

Le marché estival des transferts de footballeurs s’apprête à ouvrir dans de nombreux pays, ce 9 juin 2021. Plusieurs joueurs africains de renom arrivent en fin de contrat et feraient le bonheur de nombreux clubs. Sélection.

Publicité

André Ayew (Ghana)

À 31 ans, le fils d’Abédi Pelé s’apprête sans doute à signer le dernier gros contrat de sa carrière. Privilégiera-t-il un beau défi sportif, après deux saisons frustrantes en deuxième division anglaise avec Swansea ? Ou le milieu de terrain polyvalent choisira-t-il une destination financièrement avantageuse ?

Nabil Bentaleb (Algérie)

Sauf miracle, le milieu de terrain ne prolongera pas avec Schalke 04. L’Algérien s’est montré virulent à l’égard du club allemand, ces derniers jours. Qu’importe : à 26 ans, l’Algérien devrait avoir l’embrasse du choix. Son profil est bien connu en Allemagne, en Angleterre et en France, notamment.

Yannick Bolasie (RDC)

La triste expérience du Congolais à Everton semble enfin finie. Celui qui a été prêté quatre fois par le club anglais au cours des dernières saisons va pouvoir tenter de rebondir ailleurs. À 32 ans, l’ailier n’a peut-être plus les mêmes jambes que durant ses meilleures années, à Crystal Palace. Mais il a finalement peu joué ces dernières années et a été relativement épargné par les blessures depuis sa rupture d’un ligament croisé, fin 2016.

Ahmed Elmohamady (Égypte)

Le latéral droit fait partie des rares Égyptiens à avoir fait l’essentiel de leur carrière à l’étranger, à l’instar de Mohamed Salah et de Mohamed Elneny. À 33 ans, l’heure d’un retour en Égypte a-t-il sonné ? En Angleterre, où il évolue depuis 2010, le défenseur semble avoir fait le tour de la question, après de belles années avec Sunderland, Hull City et Aston Villa.

Ahmed Musa (Nigeria)

Sa pige surprise de quelques semaines avec Kano Pillars, un club nigérian, est finie. L’ailier de 28 ans est plus que jamais sur le marché. L’ex-pensionnaire du CSKA Moscou (Russie), Leicester City (Angleterre) et Al Nassr (Arabie Saoudite) aura sans doute des prétentions salariales élevées.

Romain Saïss (Maroc)

Expérimenté, polyvalent et gaucher : le défenseur marocain aura des arguments à faire valoir au moment de négocier un salaire ailleurs qu’à Wolverhampton (Angleterre), une formation au sein de laquelle il a vécu cinq saisons accomplies.

Ferjani Sassi (Tunisie)

À 29 ans, le milieu de terrain reste une valeur sûre, qui a déjà joué sur trois continents : Afrique, Europe et Asie. Son contrat en Égypte avec Zamalek arrive à échéance. L’intéressé conserve une belle cote dans le Golfe, malgré un court passage à Al Nassr (Arabie saoudite).

Ibrahima Traoré (Guinée)

Une page se tourne pour l’ailier, après sept années au Borussia Mönchengladbach. Peu utilisé cette saison, le Guinéen de 33 ans va-t-il se relancer ailleurs qu’en Allemagne, pays où il évolue depuis 2006 ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail