Portrait

Football: Bamba Dieng, la pépite sénégalaise de l’Olympique de Marseille

Bamba Dieng double buteur contre l'AS Monaco. le 11 septembre 2021.
Bamba Dieng double buteur contre l'AS Monaco. le 11 septembre 2021. AFP - VALERY HACHE

L’attaquant sénégalais Bamba Dieng a éclaboussé de son talent samedi 11 septembre le match Monaco-Olympique de Marseille (0-2) comptant pour la 5e journée de Ligue 1 française. Deux poteaux, un doublé et des accélérations foudroyantes pour mettre tout le monde d’accord et s’annoncer comme le nouveau joyau de l’OM.

Publicité

La statistique vaut presque un adoubement : Bamba Dieng a inscrit deux buts face à Monaco et cela faisait onze ans qu’un joueur sénégalais n’avait pas marqué un doublé en faveur de l’OM. La dernière fois, c’était le 21 février 2010 avec Mamadou Niang (triplé face à Nancy, 3-1). Le buteur sénégalais, meilleur artificier de Ligue 1 (18 buts), l’année du dernier titre de champion de l’OM, a quasiment donné sa bénédiction après la prestation de Dieng. « Bamba Dieng, je kiffe », a ainsi tweeté l’ex-capitaine des Lions du Sénégal.

La Une de L’Équipe et de La Provence

Des destins qui basculent sur un match, le football en regorge, et Bamba Dieng vient certainement de donner une autre dimension à sa carrière. Lui, le jeune qui était annoncé comme « encore en apprentissage ». Le remplaçant qui n’avait disputé qu’une minute depuis le début de saison. Le minot qui pouvait être prêté ou transféré pour 5 millions d’euros. Et ce dimanche, il fait la Une du quotidien sportif L’Équipe et celle de La Provence, quotidien régional du sud de la France.

Son entraîneur Jorge Sampaoli a dû se féliciter samedi d’avoir dit « non » à un départ du jeune Sénégalais. Sans doute attendait-il le bon moment pour lancer son poulain. « Pour moi, Dieng n'est pas une surprise, sinon je ne l'aurais pas mis, a lâché le coach argentin de l’OM à l’issue du match. Il a des qualités qu'on voit au quotidien, pour jouer dans les espaces. On l'a choisi pour cette capacité à faire mal dans leur dos. »

Et cela a marché comme sur des roulettes. L’arrière gauche monégasque Chrislain Matsima a passé la première période à n’apercevoir que le numéro 12 du virevoltant attaquant sénégalais. Alex Disasi, qui a pris le relais au marquage, s’est vu transformer en piquet sur le second but du Marseillais.

Pur produit de Diambars

Et voilà, Cheikh Ahmadou Bamba Dieng, de son nom complet en hommage au grand guide religieux mouride du Sénégal, réussit son entrée dans le grand monde de l’élite pour sa première titularisation de la saison. L’intéressé, plus timide en dehors de la pelouse, confiait après la rencontre : « Je suis très content de cette prestation. Je remercie toute l'équipe de m'avoir aidé. J'ai fait deux poteaux mais je savais que ça allait venir. Je suis resté concentré pour mieux faire et j'ai pu marquer ces deux buts. C'était une folie, nos supporters sont partout. Je les remercie, ils nous donnent envie de gagner et de bien jouer. Je n'ai pas les mots, mais je suis très heureux. »

Heureux d’être à l’Olympique de Marseille et de marcher sur les traces de Mamadou Niang, après avoir fait ses gammes à l’Institut Diambars de Saly au Sénégal. Une école, un club créé par Patrick Vieira, Bernard Lama, Jimmy Adjovi-Boco et Saër Seck, l’actuel directeur. Le jeune Bamba Dieng, qui a évolué dans le championnat de Ligue 1 sénégalaise est arrivé sur la Canebière après la signature d’un partenariat en 2019 entre l’Institut et l’OM. Dieng est ainsi le premier Diambars à signer à Marseille. Comme ambassadeur, le club sénégalais ne pouvait pas rêver mieux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail