Accéder au contenu principal
Photo sonore internationale

Des milliers de fonctionnaires espagnols manifestent contre les mesures d'austérité / Visite du président géorgien Mikheïl Saakachvili à Paris / Le HCR obligé de quitter la Libye sur ordre des autorités / Enlèvement au Tchad d'un membre de l'ONG Oxfam

Audio 03:56

C'est le premier test social pour le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, qui risque d'être bientôt confronté à une grève générale en pleine cure d'austérité. Les fonctionnaires espagnols sont en grève ce mardi 8 juin 2010 et manifestent dans toutes les grandes villes du pays. Des milliers de fonctionnaires ont protesté dans la matinée devant certains ministères aux cris de« Zapatero démission ! , Zapatero rend l'argent ! », dans un concert de sifflets. Au total, 2,6 millions de fonctionnaires étaient appelés à cesser le travail. Ils protestent contre les mesures d'austérité décidées par le gouvernement pour tenter d'enrayer la dégradation des déficits publics. Explications de Domingo Fernandez, président de la centrale syndicale indépendante des fonctionnaires.Accueilli sur le perron de l’Elysée par Carla et Nicolas Sarkozy, Mikheïl Saakachvili, accompagné de son épouse, a entamé ce mardi 8 juin 2010 la première visite officielle d’un président géorgien en France depuis l’indépendance du pays. A l’issue de l’entretien d’environ une heure avec son homologue français, Mikheïl Saakachvili a tenu à souligner le rôle de la France dans la région du Caucase et son soutien aux tentatives de la Géorgie d'adhérer à l’OTAN et à l’Union européenne.Les autorités libyennes ont ordonné mercredi 2 juin 2010 dernier au Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) de quitter le pays. L'information n'a été divulguée qu'aujourd'hui. 26 personnes travaillent actuellement en Libye pour le HCR, dont 23 employés locaux. Le HCR espère qu'il s'agit d'une décision temporaire. Elle risque d'avoir de graves conséquences pour les demandeurs d'asile dans le pays. William Spindler, porte-parole du HCR, s'en explique.Un employé occidental de l’ONG britannique Oxfam a été enlevé dimanche 6 juin 2010 au soir à Abéché, à l’est du Tchad, par des hommes armés. Les autorités tchadiennes seraient à leurs trousses. Le ministre de l’Intérieur, Ahmat Mahamat Bachir, fait le point de la situation.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.