Accéder au contenu principal
RD Congo

En RDC, le défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya va être inhumé le 26 juin prochain

Floribert Chebeya lors de l'une de ses interventions à Radio Okapi.
Floribert Chebeya lors de l'une de ses interventions à Radio Okapi. © Radio Okapi
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Floribert Chebeya, le militant congolais des droits de l'homme, sera finalement inhumé le 26 juin, a annoncé sa famille mercredi 16 juin 2010. Il avait été retrouvé mort le 2 juin dernier dans sa voiture à Kinshasa. 

Publicité

La famille de Floribert Chebeya a finalement emporté la décision. Il sera inhumé le 26 juin et non le 30 juin, jour du cinquantenaire de l’indépendance de la RDC. Des membres de la famille du président de la Voix des sans-voix n'ont pas souhaité prendre le risque d'une confrontation avec le régime de Kinshasa qui organisera ce jour-là les festivités de l'indépendance.

Dans les rangs de la société civile, les défenseurs des droits de l'homme souhaitaient que la date du 30 juin soit maintenue pour rendre hommage a celui qu'ils considèrent aujourd'hui comme un martyr. Les responsables des différentes ONG se sont réunis ce jeudi 17 juin pour discuter d'une éventuelle manifestation pacifique le 30 juin. « Floribert voulait que cet anniversaire des 50 ans, explique l'un d'entre eux, soit mis à profit pour faire entendre la voix de la société civile qui juge le bilan de ce demi-siècle d'indépendance très sombre ».

Le choix de la date du 26 juin pour les obsèques de Floribert Chebeya permettra aux ambassadeurs qui le souhaitent d'assister à l'enterrement, ce qu'ils n'auraient pas pu faire le 30 juin. L'ambassadeur canadien et le chargé d'affaires américain se sont déjà rendus auprès de la famille du défunt pour présenter leurs condoléances. Les chancelleries belge, suisse et britannique ont envoyé leurs conseillers auprès de l'association la Voix des sans-voix pour apporter leur soutien.

Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana ont disparu le 1er juin dernier, après s’être rendus à l’inspection générale de la police. Le militant des droits de l’homme devait y rencontrer le chef de l’institution, le général John Numbi. Le président de la Voix des sans-voix a été retrouvé mort le lendemain dans sa voiture, qui était garée sur une route de la périphérie de Kinshasa. Mais le corps de son chauffeur n’a pas été retrouvé. Les autorités n’ont pas fourni d’informations sur l’avancement de l’enquête. Plusieurs officiers ont été interrogés et l’un d’eux a été interpellé. Le général John Numbi a été suspendu. Une autopsie du corps de Floribert Chebeya, réalisée par des légistes néerlandais, indique que l’usage de la violence n’était pas à exclure. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.