Accéder au contenu principal
République centrafricaine

Des militaires centrafricains tués dans une embuscade

Carte de la République centrafricaine.
Carte de la République centrafricaine. Latifa Mouaoued/RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’information n’a été rendue publique que quatre jours plus tard. Des militaires centrafricains ont été tués dans la nuit il y a une semaine près de Bossangoa, lors d'une embuscade. Selon un responsable militaire centrafricain, des renforts ont été immédiatement envoyés dans le secteur pour mener des opérations de ratissage. Les perspectives d’une élection présidentielle, initialement prévue cette année, s’éloignent de plus en plus, pour cause d’insécurité.

Publicité

Les accords de paix signés en 2008 et en 2009 ne sont toujours pas appliqués. Des mouvements politico-militaires restent actifs dans le Nord de la République centrafricaine.

Les autorités confirment la mort de cinq militaires, dont un officier, la semaine dernière dans la nuit du 8 au 9 juillet. Il s'agirait de soldats issus de la Garde présidentielle. Ils sont tombés dans une embuscade entre Bossangoa et Bouca, à environ 300 km au nord de Bangui. Selon une source gouvernementale, l’embuscade a été tendue par des braconniers ou des coupeurs de route. L'unité militaire avait été envoyée pour sécuriser l'axe Bossangoa-Bouca.

Du côté de l’opposition politico-militaire, même si l’embuscade tendue aux militaires de l’armée régulière centrafricaine n’a pas encore été revendiquée, on penche plutôt pour une action coup de poing d’un groupe armé.

Ce qui est sûr, l'insécurité née peu de temps après l'élection de François Bozizé en 2005 règne toujours dans le Nord de la Centrafrique. Et comme au moins deux mouvements conditionnent le dépôt de leurs armes à l’ouverture de discussions sérieuses avec le pouvoir, l’organisation d’une élection présidentielle avant la fin de l’année reste incertaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.