Afrique du Sud / Libéria

La Fondation Mandela n'a pas bénéficié des diamants offerts à Naomi Campbell

Jeremy Ratcliffe affirme ne pas avoir vendu les diamants au profit de la Fondation Nelson Mandela.
Jeremy Ratcliffe affirme ne pas avoir vendu les diamants au profit de la Fondation Nelson Mandela. Wikimedia Commons/Mario Sarto

En Afrique du Sud, Jeremy Ratcliffe membre de la Fondation Nelson Mandela a reconnu avoir reçu en septembre 1997 du top model Naomi Campbell des diamants bruts qu’il dit avoir remis récemment à la police. Des faits qui sont corroborés par les forces de l’ordre sud-africaines qui reconnaissent être en possession des petites pierres précieuses.

Publicité

Avec notre correspondant à Johannesburg, John Kaninda

C’est le soulagement en Afrique du Sud. La Fondation Nelson Mandela n’a pas bénéficié financièrement d’un quelconque trafic des diamants de la guerre, ceux remis à l’un de ses fondés de pouvoir, Jeremy Ratcliffe. Ces diamants n’ayant jamais été vendus au profit de la fondation caritative mais plutôt confiés à la garde de la police sud-africaine.

Cela aurait fait tâche d’huile que le nom de Nelson Mandela, - symbole de probité dans un pays où la force morale de la classe politique a été remise en cause par de nombreux cas de corruption qui ont éclaté ces dernières années-, soit lié à une telle affaire sordide.

Une affaire qui laisse néanmoins une question en suspens : pourquoi Ratcliffe a-t-il gardé aussi longtemps ce colis encombrant pour ne s’en débarrasser que peu de temps après le témoignage de Naomi Campbell ? Une question à laquelle il sera difficile de trouver une réponse, l’intéressé s’étant contenté de dire qu’il n’avait pas voulu impliquer la Fondation Nelson Mandela dans une affaire illégale.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail