Burkina Faso

Blaise Compaoré est candidat à sa succession

Blaise Compaoré, sur France 24, le 2 juin 2010
Blaise Compaoré, sur France 24, le 2 juin 2010

Le président du Burkina Faso, Blaise Compaore, a annoncé officiellement sa candidature à la présidentielle du 21 novembre, au cours d'un meeting de son parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). 

Publicité

« J’accepte de solliciter le suffrage du peuple burkinabè, j’accepte de relever le défi que vous me chargez de relever » a déclaré Blaise Compaore devant ses partisans.  Ils étaient 4 000, le 22 août au soir, au palais omnisport de Ouagadougou. Dans son discours, le candidat Blaise Compaore a présenté un bilan élogieux du mandat qui s’achève. Il n’a pas rendu public le programme du quinquennat à venir, mais il en a dressé les grandes lignes. Un programme qui vise à la construction d’une société prospère et qui contribuera, espère-t-il, à l’avènement d’un pays économiquement émergent.

Favori du scrutin

A 59 ans, Blaise Compaore, qui est au pouvoir depuis 23 ans, va briguer pour la quatrième fois les suffrages de ses concitoyens. Théoriquement, il a droit à un dernier mandat, mais ses partisans, notamment son parti, souhaitent une révision de la constitution pour lui permettre de rester au pouvoir au-delà de 2015. Blaise Compaore est le septième candidat déclaré à la présidentielle du 21 novembre. Les observateurs le présentent comme le grand favori du scrutin.

Le peuple burkinabè, tous ceux qui aiment la démocratie (...) n’accepteront jamais que cette constitution soit à nouveau tripatouillée.

Me Benewendé Sankara, chef de l'Union pour la Renaissance du Parti Socialiste (UNIRPS), principal parti d'opposition

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail