Accéder au contenu principal
Senegal

Etrange cambriolage au domicile d’un journaliste d’investigation sénégalais

Le Sénégal.
Le Sénégal. RFI/Latifa Mouaoued
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Une coïncidence troublante au Sénégal. Le journaliste d’investigation Abdoulatif Coulibaly a été cambriolé au début de la semaine, alors qu’il venait de mettre le point final au manuscrit de son nouvel ouvrage. Les « visiteurs » ont emporté, entre autres choses, un ordinateur sur lequel se trouvait le texte. S’agit-il dès lors d’un simple crime crapuleux ? L’intéressé ne l’exclut pas. Mais la Raddho, la Rencontre africaine des droits de l’homme, parle d’« intimidation » et de « terreur ».

Publicité

Son précédent livre, contes et mécontes de l’ANOCI (Agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique), a alimenté pendant plusieurs semaines la polémique au Sénégal sur la gestion de cette agence par le fils du président, Karim Wade. Abdoulatif Coulibaly publie des livres qui gênent. Quand il se fait « visiter », immédiatement après avoir mis le point final à un nouvel ouvrage, le journaliste d’investigation s’interroge donc.

Les cambrioleurs ont dérobé dans la nuit de lundi 4 à mardi 5 octobre 2010 sa voiture, deux téléphones portables, mais aussi un ordinateur sur lequel se trouvait le manuscrit d’Abdoulatif Coulibaly.

« Il y a deux possibilités, explique-t-il. Soit il y a des gens qui cherchent quelque chose à mon niveau, dans ma vie personnelle. J’étais en train de préparer un document sur l’état des droits de l’homme au Sénégal et des libertés dans notre pays depuis quelques années. Soit il s'agit peut- être aussi d'un cambriolage. Je ne retiens pas une hypothèse contre une autre ».

Dans un communiqué, la Raddho, la Rencontre africaine des droits de l’homme, parle de son côté d’« intimidation » et de « terreur » contre Abdoulatif Coulibaly, car « le harcèlement judiciaire ne lui a pas fait peur ».

« Il y a une inversion paradoxale des valeurs et des signes dans ce pays, estime l’ONG. Aujourd’hui, ce sont ceux qui mènent des investigations sur les malversations et les détournements de deniers publics qui sont poursuivis par la justice et font l’objet de harcèlement, d’intimidation et de terreur ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.