Côte d'Ivoire, Election présidentielle

En attendant les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle

CEI, les urnes stockées à Abidjan, le 2 novembre 2010.
CEI, les urnes stockées à Abidjan, le 2 novembre 2010. Norbert Navarro/ RFI

Après dépouillement de plus de la moitié des suffrages Laurent Gbagbo arrive en tête du premier tour de la présidentielle - le président sortant obtient près de 37% des voix suivi d'Alassane Ouattara qui recueille- lui 34%. Quant à Henri Kona Bédié, il recueille 26,9% des suffrages. Du coup, on s'acheminerait vers un second tour entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. C’est ce que semble retenir électeurs et journaux, qui attendent impatiemment la proclamation, probablement dans la soirée des résultats définitifs du premier tour de la présidentielle.

Publicité

Les résultats de plusieurs régions du pays ne sont pas encore dévoilés ; il s’agit par exemple du Bas Sassandra, c'est-à-dire la région du port de San-Pedro, au sud-ouest, la région des Dix-huit Montagnes, c'est-à-dire celle de Man, dans l’extrême ouest, de Dinguélé dans le nord-ouest, ou encore à l’opposé géographique du pays, dans les régions du Zanzan et du Moyen-Comoé, ainsi que dans celles du sud Bandama et du Fromager, dans le centre sud de la Côte d’Ivoire.

Notre dossier spécial : les défis de Ouattara

Les résultats vont donc nécessairement évoluer, mais sauf coup de théâtre toujours possible, mais peu probable. Et compte tenu de ce que l’on sait de la carte électorale ivoirienne, les résultats à venir ont sans doute peu de chances de remettre en cause l’hypothèse d’un second tour à l’élection présidentielle ivoirienne.

Dans la commune du Plateau (centre administratif et des affaires d'Abidjan), les gens étaient dans l'ensemble plutôt soulagés

Concernant les onze autres candidats, qui se partagent environ 3 % des voix pour l’instant, là aussi, les résultats pourraient évoluer. On attend ainsi avec attention la performance du candidat Albert Toiqueuse Mabri, qui est actuellement en 4e position.

On verra quel score enregistre le président de l’UDPCI, le parti créé par feu, le général Guéi, dont le fief est situé dans la région des Dix-huit Montagnes. Mais globalement, ces onze candidats sont plus loin derrière les trois ténors de la vie politique ivoirienne que ce que certains observateurs ivoiriens avaient prévu. Enfin, pour la région des Lagunes, qui est celle d’Abidjan, les résultats proclamés cette nuit sont encore partiels.

Dans ce climat de livraison partielle des résultats, la presse a évidemment été pénalisée par ces contraintes de bouclage et les résultats ont commencé à être égrenés à 20H37 hier soir. Donc l’hypothèse du second tour n’est donc que rarement évoquée en page intérieure. C’est pourtant ce que fait – c’est à signaler – le quotidien Soir Info, ce matin, qui écrit que les résultats du scrutin ont fait une victime de taille : Henri Konan Bédié, l’ancien président de la République et de noter dans sa manchette : « Un second tour de dessine ».

Ce n’est pas le cas du Nouveau Réveil, le journal proche du PDCI, d’Henri Konan Bédié, qui clame que Bédié, Ouattara et Gbagbo sont au coude à coude. Le journal Le Patriote, proche du RDR d’Alassane Ouattara, lance en manchette : « Ado président, c’est presque fait ». Mais en sous-titre : « Un second tour se profile à l’horizon ».

Le journal Notre voie, proche de la majorité présidentielle du président Gbagbo, souligne de son côté que « Gbagbo mène le bal ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail