Burkina Faso/Election présidentielle

Présidentielle au Burkina Faso : l’opposition soulève des défauts dans le processus de vote

A soixante-douze heures du scrutin pour l’élection présidentielle au Burkina Faso, la campagne électorale, qui s’achève ce vendredi 19 novembre 2010, commence à s’animer. Blaise Compaoré, le président sortant, fait figure de grand favori. Mais les candidats de l’opposition, au nombre de cinq, expriment leur inquiétude quant à la crédibilité de ce vote. Ils soulèvent des défauts dans les cartes de vote, susceptibles de fausser les résultats de ce scrutin. 

Publicité

« Nous avons déposé un recours devant le tribunal administratif » Avec quatre autres candidats de l’opposition, Maître Bénéwendé Sankara affirme que les cartes électorales ont un défaut. Le lieu de naissance de l’électeur n’y figure pas, contrairement à ce qui a été prévu par la loi.

Pour le chef de file de l’opposition, cette omission pourrait ouvrir la voie à des votes multiples. Par ailleurs, l’opposant s’interroge. Comme de nombreux inscrits ne possèdent pas à ce jour la nouvelle carte d’identité, est-ce que certains électeurs ne seront pas autorisés à voter avec un acte de naissance ou un livret de famille, deux documents sans photo?

Pour Moussa Michel Tapsoba, président de la Commission électorale, il ne faut pas dramatiser « Nos instructions sont claires : il n’est pas possible que quelqu’un vote avec une autre pièce que les pièces prévues par la loi, c'est-à-dire la carte nationale d’identité, le passeport, ou la carte militaire, avec bien sur la carte d’électeur. Notre code électoral autorise la présence des délégués des candidats ou des partis politiques qui les soutiennent à toutes les étapes du processus électoral. Donc, pour peu que les candidats délèguent seulement leurs représentants dans les bureaux de vote, ils sont à même d’empêcher tout ce qu’ils sont en train de plaindre aujourd’hui ».

Selon Moussa Michel Tapsoba, le travail se poursuit. Les commissaires de la CENI sont déployés depuis le 18 novembre dans les treize régions du pays. Le matériel électoral, les urnes, les bulletins, les isoloirs sont en train d’être acheminés dans les communes. Tout sera prêt le jour J. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail